La commune de Sainte-Alvère veut sauver sa gendarmerie

Pétition, appel à la manifestation, lettre ouverte au président du département. La gendarmerie de Sainte-Alvère en Dordogne doit fermer mais le maire de la commune périgourdine et certains de ses habitants y sont opposés et se mobilisent pour la sauver.

© France3 Aquitaine

Située au sud du Périgord, la petite commune de Sainte-Alvère compte aujourd’hui un peu plus de 850 habitants.
Le gouvernement a décidé de fermer sa gendarmerie. Une décision que dénonce le maire Philippe Ducène.

Il faut que le gouvernement trouve de l’argent pour boucler le budget de la défense nationale et donc on s’attaque à ce qu’il y a de plus facile les gendarmeries rurales. Mais pour moi, c’est un principe. L’Etat doit assurer ses missions régaliennes : la permanence des services de sécurité. 

Les habitants partagent cet avis . “On ne se sent pas en insécurité mains c’est bien d’avoir une gendarmerie sur place” explique l’un d’eux.

Germinal Peiro, le président du conseil départemental dément tout désengagement et parle d’un redéploiement sans réduction d’effectif. Les 5 gendarmes de Sainte-Alvère seront affectés à Lalinde, à 17 kilomètres, afin, de rendre plus efficace le travail des gendarmeries.
Il a répondu par courrier au maire de la commune :

Il est absolument faux d’indiquer, comme vous le faites, que l’Etat se désengage aujourd’hui de ses missions de sécurité et sûreté intérieure.

En 2015, aucun fait de délinquance n’a été enregistré à Sainte-Alvère.

Le reportage de Melina Boetti et Nicolas Pressigou

Source : FR3 Aquitaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *