La brigade équestre de la gendarmerie trotte à nouveau pour l’été dans le Marais poitevin

la gendarme Séverine Manizan, de la communauté de brigades (COB) de Coulonges-sur-l'Autize, et la réserviste Élodie Auger, de celle de Frontenay-Rohan-Rohan, au départ de leur patrouille de ce mardi après-midi. - la gendarme Séverine Manizan, de la communauté de brigades (COB) de Coulonges-sur-l'Autize, et la réserviste Élodie Auger, de celle de Frontenay-Rohan-Rohan, au départ de leur patrouille de ce mardi après-midi. - (Photo NR)

la gendarme Séverine Manizan, de la communauté de brigades (COB) de Coulonges-sur-l’Autize, et la réserviste Élodie Auger, de celle de Frontenay-Rohan-Rohan, au départ de leur patrouille de ce mardi après-midi. – (Photo NR)

 

Depuis lundi et jusqu’au dimanche 21 août prochain, trois gendarmes patrouilleront à cheval dans la partie la plus touristique du Marais poitevin, à savoir sur les territoires des communes de Coulon, Magné, Le Vanneau-Irleau et Sansais.

C’est désormais un classique de l’été dans la partie la plus touristique du Marais poitevin : lundi, pour la septième année d’affilée, la brigade équestre de la gendarmerie a entamé ses patrouilles sur les territoires des communes de Coulon, Magné, Le Vanneau-Irleau et Sansais. Le dispositif sera déployé jusqu’au dimanche 21 août prochain.

Ses missions concernent essentiellement « la surveillance générale, avec la lutte contre les atteintes aux biens – les vols à la roulotte en tête – et contre les infractions liées au code de l’environnement », développe le capitaine Jean-Michel Lucas, adjoint au commandant le compagnie de gendarmie de Niort, unité dont dépendent les trois militaires mobilisées : la maréchal des logis chef Magali Giannini, la gendarme Séverine Manizan et la réserviste Élodie Auger, qui ont validé le certificat d’aptitude à la pratique équestre en gendarmerie (Capeg) au centre d’instruction de la Garde républicaine, à Saint-Germain-en-Lay, dans les Yvelines.

La prévention avant tout

La communauté de brigades de Frontenay-Rohan-Rohan, comme chaque année, chapeaute une opération axée sur la prévention avant tout. Les patrouilles seront menées à un rythme quasi-quotidien, l’après-midi entre 14 h et 18 h généralement.

Les équidés, dont l’écurie se trouve à la Maison du cheval située à La Garette, sont prêtés par l’association Équi’Sèvres, également implantée dans ce village de Sansais, dans le cadre d’une convention.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.