La BPAV était présente aux projections du film de Fabien Moine à Brest mardi soir et à Auray vendredi soir.

Bonjour à tous !

Nous avons eu une semaine super chargée, mais magnifique :

La BPAV était présente aux projections du film de Fabien Moine à Brest mardi soir et à Auray vendredi soir. Grâce à ces 2 soirées, la collecte se redynamise aussi 😁 ce qui nous rassure car des suspendus nous sollicitent pas mal, ayant de nombreuses difficultés, mais aussi pour leurs frais d’avocats. Vous pourrez voir les photos de ces 2 soirées sur notre site Internet, page Actualités. Mes interventions pour ces 2 soirées, en vidéo, se trouvent sur notre chaîne Telegram.

Vous verrez aussi que nous avons soutenu le médecin José d’Avranches devant l’Ordre des Médecins à Caen jeudi, + les 3 suspendus qui passaient au TA de Rennes vendredi. 😁

*** Police affairs ***

Bonne nouvelle pour moi personnellement : j’ai obtenu, après un an de procédure, l’annulation de l’amende – fausse amende – qui m’avait été adressée suite au non port de masque dans la salle du conseil communautaire d’Epiniac. L’amende reçue disait effectivement « non port de masque dans un véhicule de transport collectif de voyageurs » alors que j’étais dans une salle avec des élus … !! Le gendarme n’avait rien trouvé d’autre comme base juridique … J’ai donc obtenu, sans l’aide de personne, sans aide d’aucun avocat, cette annulation, suis super contente ! Je vous passe le courrier reçu.

Pour continuer sur le sujet de la police 🙁 : suspendus convoqués …

EXPLICATIONS : Quelques infirmières suspendues de notre région ont été convoquées pour cette raison : étant infirmières salariées et dans l’obligation depuis quelques années – comme les infirmières libérales – de s’enregistrer à l’ordre des infirmiers, mais comme 70% de ces personnes ne s’étant pas enregistrées … elles sont molestées et menacées de procédures pénales avec inscription sur casier judiciaire … évidemment ne sont inquiétées que celles qui ont refusé la vax … 😠 On leur met la pression, on essaie de les faire passer soit pour des terroristes/complotistes etc … soit pour les dérangées à mettre à l’hôpital psy … n’ayez pas peur ! Résistez !

*** BELLES ACTIONS ***

Regardez le coup de gueule d’Anny Duperey ! —> https://crowdbunker.com/v/TPrtpQWnyv 😁 Bravo à elle ! Gardons Espérance ! Les vérités sortent aussi sur les médias de masse depuis quelques jours !

***

SIGNEZ svp cette pétition de la Sénatrice Sylviane Noël sur sa proposition de loi pour«abroger l’obligation vaccinale des personnels soignants et des pompiers»

https://petitions.senat.fr/initiatives/i-1067

***

Nous lançons une opération cadeaux de Noël pour les enfants des personnels suspendus ! 😁 Si des personnes peuvent faire des dons, svp voyez-nous à Plouër les samedis 3 et 17 décembre. D’autres lieux de rencontre, notamment plus près de Rennes, peuvent être organisés. Me contacter directement ou Laurent Chalon (en copie de cet email).

Laurent récupère aussi chaque premier samedi du mois – à Plouër – de la nourriture pour les suspendus (de préférence des conserves svp). Ces paniers alimentaires sont distribués aux suspendus que nous rencontrons lors de manifestations telles que les projections de films, les conférences, les soutiens aux tribunaux etc etc … et on en livre à domicile aussi ! 😇 Ces opérations remplacent le stand nourriture interrompu depuis juin dernier à Plouër pour le Nord 35/22. Nous avons donc même élargi et distribuons dans toute la Bretagne ! Merci de vos dons ! Votre générosité fait chaud au coeur ! 😘

Bonne semaine à vous !

Respectueusement, Nelly, Présidente B.P.A.V.

Site

Internet BPAV :

https://bretagnepiqueeauvif.sitew.fr

—> soutenons les salariés suspendus en faisant un don :

  • soit en ligne : via le site Internet BPAV,
  • soit en adressant votre chèque à BPAV – chez Nelly Ferriault – 5 rue du Ruet – 35610 ROZ SUR COUESNON

BPAV sur Telegram : https://t.me/BRETAGNEPIQUEEAUVIF

Goethe : « Si vous vous endormez en démocratie, vous vous réveillerez en tyrannie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.