Justice Les gendarmes n’auront pas le gros 4×4 saisi près de Reims

La gendarmerie voulait récupérer le Hummer H2 d’un conducteur arrêté sans permis près de Reims début janvier. Le juge le lui a restitué.

Acheté d’occasion, le 4x4 Hummer H2 que son propriétaire conduisait sans permis est estimé 25 000 euros.

Acheté d’occasion, le 4×4 Hummer H2 que son propriétaire conduisait sans permis est estimé 25 000 euros.

Photographe: Archives Facebook gendarmerie de la Marne

Quand on conduit sans permis, mieux vaut se faire discret. Ce ne fut pas la ligne de conduite adoptée le 8 janvier dernier par un automobiliste de 34 ans venu rendre visite à un ami pour lui montrer – tout fier – sa grosse voiture achetée d’occase, plutôt son mini-char : un 4×4 Hummer H2, le carrosse des stars d’Hollywood avec ses 2 mètres de haut, 2,06 mètres de large et 4,80 mètres de long.

Vers 16 h 30, après avoir quitté le copain, l’homme s’engage avec son gros 4×4 dans l’étroite traversée de Rilly-la-Montagne. Pas de chance ! Postés à un carrefour, des gendarmes de la brigade motorisée de Reims surveillent la circulation. Allez savoir pourquoi, ils décident de contrôler cet énorme véhicule qu’on ne voit pas souvent rouler dans le coin.

Panique à bord ! Le conducteur tourne dans une rue, s’arrête, verrouille le véhicule, jette les clefs dans un jardin puis s’éloigne comme si de rien n’était. Les gendarmes le rattrapent. Commence un festival de mensonges : il n’était pas au volant, le 4×4 ne lui appartient pas, il n’a jamais rendu visite à son ami qui dit le contraire quand la maréchaussée l’interroge, etc.

Sur décision du parquet, le Hummer estimé 25 000 euros est saisi. « Nous allons demander son attribution à la gendarmerie. C’est le juge qui décidera » , annonçait à l’époque le groupement de gendarmerie de la Marne.

Mea culpa à la barre

Le temps est l’allié de la sagesse. Deux mois plus tard, c’est un prévenu repentant qui fait son mea culpa à la barre. Oui, c’est bien lui qui conduisait malgré la perte de son permis il y a plusieurs années. Il a paniqué, s’est enferré dans un mensonge, ne savait plus comment s’en sortir.

Faute avouée à moitié pardonnée, dit-on. Le parquet requiert cependant quatre mois de prison ferme, et demande au juge la confiscation du 4×4 aux fins de l’attribuer à la gendarmerie nationale (qui utilise de tels véhicules pour assurer certaines missions).

Me Antoine Ginestra s’insurge. Certes, son client a un casier, mais c’est un vieux casier : aucune condamnation depuis 2010. Il s’est reconstruit, a refait sa vie, trouvé un travail. L’achat du Hummer ? « Une bêtise », concède le prévenu.

Le juge se montre sensible aux arguments de la défense : 2 000 euros d’amende, restitution du 4×4 qui dort depuis deux mois dans la cour de la gendarmerie de Reims. Son propriétaire rassure le tribunal. Même s’il repasse le permis, il ne roulera plus jamais avec. Décision est prise de le revendre au plus vite.

Source : L’Union

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.