Je suis musulman et je voterai Marine Le Pen, par Tarik

Nous publions aujourd’hui une tribune de Tarik, l’un de nos contributeurs musulmans, qui prend position pour un vote en faveur de Marine Le Pen au second tour.

J’admets avoir été étonné de l’ampleur de la victoire de Macron dimanche soir. Bien que le phénomène soit connu et documenté des spécialistes de la psychologie, je ne comprends toujours pas qu’une personne maltraitée puisse aimer son sadique bourreau en retour.

Quant à moi, bien que je sois musulman, pro-palestinien, que je mange de la viande halal et considère qu’empêcher une femme de porter le voile est une atteinte injustifiée et injuste à sa liberté, c’est sans aucune sorte d’hésitation que je voterai pour Marine Le Pen le 24 avril.

Conscient que cela puisse paraître insensé, je vais exposer ci-dessous les raisons pour lesquelles ce choix est en réalité naturel et nécessaire. Non seulement pour tenter de convaincre mes coreligionnaires mais aussi pour rassurer les craintes louables mais, à mon sens, exagérées et, disons-le, mal placées, des personnes non musulmanes qui s’inquiètent sincèrement de ce que serait le sort des musulmans, si Marine Le Pen venait à être élue.

MACRON EST DANGEREUX

Tout d’abord, il est bien évident que ce vote n’est pas un vote d’adhésion inconditionnelle. Toutefois, il est important de comprendre à quel point Emmanuel Macron constitue le réel danger.

UN QUINQUENNAT MARQUÉ PAR UN RECUL SANS PRÉCÉDENT DES LIBERTÉS FONDAMENTALES

Tout d’abord, il convient de se rappeler les mesures liberticides qui nous ont été infligés sous le dernier quinquennat. Cela afin d’une part de les mettre en balance avec les mesures les plus clivantes de Madame Le Pen, d’autre part afin de prendre conscience de ce que cela présage si Macron venait à être réélu, étant entendu qu’il considérera sa réélection comme un plébiscite.

Rappelons-nous que pendant à peu près un an, Macron a empêché l’ensemble de la population de profiter d’un nombre incroyable de libertés telles que le droit de circuler, le droit de se réunir et le droit de travailler pour un nombre important de Français, notamment les restaurateurs. Ensuite à partir du 5 août 2021, ce fut le pass sanitaire puis le pass vaccinal. Pass sanitaire qui prive toujours une partie de la population d’accès libre à l’hôpital en raison de son choix intime de ne pas se faire injecter un produit. On se souvient des images de pauvres gens refoulés des supermarchés car ne possédant pas le précieux sésame.

Si demain, le pass vaccinal était reimposé ce qui ne manquera pas d’arriver en cas de réélection du président sortant, il convient de réaliser que le schéma vaccinal étant décidé par décret sans consultation du parlement, il faudra peut-être 4, 5 ou 6 doses pour manger au restaurant, voir son enfant jouer au tennis, aller à la salle de sport, à la bibliothèque ou accéder librement à l’hôpital.

Souvenons-nous que les malades et les personnes en EHPAD ont vu leur droit de visite extrêmement restreint (parfois seulement 30 minutes par jour) quand il n’était pas tout simplement supprimé, en cas de PCR Covid + .

LE RISQUE RÉEL DE DICTATURE

Ensuite il est également important de réaliser à quel point l’échéance du 24 avril peut être décisive, non seulement pour les 5 prochaines années mais possiblement pour plusieurs générations, voir le prochain demi-siècle. Peu de Français ont conscience qu’en cas de réélection de Macron, c’est l’existence même de la démocratie et du suffrage universel qui sera menacé en France.

En effet, nous avons vu avec quel autoritarisme Macron a régné. Les tentatives de restreindre la liberté de la presse (Loi Avia) ont déjà eu lieu avant que ces projets ne soient interrompus par l’arrivée de la “pandémie”.1

Souvenons-nous également des soumissions répétées ad nauseam du Conseil d’Etat et du Conseil Constitutionnel face aux mesures d’enfermement et de discrimination de l’exécutif. Rappelons-nous des lois à enjeux fondamentaux (pass sanitairre et vaccinal inclus) recalées à 0h00 pour être revotées à 3h00 du matin par une poignée de députés exténués et confus.

Souvenons-nous également des ballons d’essai répétés en faveur du vote électronique ou à distance et même du report de l’élection présidentielle.2 Si Macron est réélu, il est fort possible que vote électronique ou à distance soient avalisés.

Est-il permis d’imaginer que la macronie étant peut-être impliquée jusqu’au coude dans des affaires extrêmement sensibles (suspicion de collusion avec McKinsey, effets secondaires des vaccins…), Macron ne prendra pas le risque d’une nouvelle élection présidentielle à l’ancienne ? Rappelons-nous que Macron et Attal ont répétés à qui voulait l’entendre qu’ils allaient “renégocié” le contrat social pour faire passer les devoirs avant les droit.3,4 Est-il possible que le droit de vote soit soumis à pass sanitaire/vaccinal dans 5 ans ? J’ai des doutes quant à la détermination du Conseil Constitutionnel de s’opposer à une telle mesure si elle était “justifiée” par la “nécessité de protéger la population”.

DU BON DANS LE PROGRAMME DE MARINE LE PEN : RIP ET PROPORTIONNELLE

En parlant de démocratie, il est bon de mettre en avant les mesures démocratiques que Marine Le Pen entend mettre en place. Ainsi Marine Le Pen entend instituer le référendum d’initiative populaire. Si cette mesure était appliquée, elle permettrait de revigorer de façon inédite et positive la démocratie. Ce serait l’assurance que des mesures vexatoires ne pourront pas être imposés malgré l’opposition de la majeure partie de la population. De même, la proportionnelle aux législatives permettrait d’obtenir une représentation bien plus juste des courants politiques qui traversent la société française et par là même, d’avoir une véritable opposition parlementaire en mesure de freiner les poussées totalitaires d’un exécutif et d’un président en roue libre.

UN APAISEMENT PROBABLE DES TENSIONS SOUS MARINE LE PEN


De plus, il est probable qu’une élection de Marine Le Pen en réalité apaiserait paradoxalement les tensions communautaires. Tout d’abord, cela va sans dire que si Marine Le Pen accédait à la magistrature suprême, les médias se livreraient à une propagande anti-RN éhontée. Nul doute alors que la France black-blanc-beur de 1998 et la diversité seront de nouveau célébrés et que le racisme sera de nouveau pourfendu à la télévision, comme on le voie actuellement entre les deux tours.

En revanche, une élection d’Emmanuel Macron augmenterait en réalité le ressentiment populaire envers les populations immigrées qui seront considérées comme les alliés objectifs d’un gouvernement maltraitant les Français “de souche“. Qui plus est, Macron, ayant été adoubé par l’ensemble de la gauche et bénéficiant de la bienveillance des médias, aura les mains bien plus libres que Le Pen pour réprimer les musulmans. Ce qu’il ne manquera pas de faire pour d’une part, « chasser sur les terres » du RN, d’autre part pour donner le change lorsqu’il s’attaquera aux mouvements jugés d’extrême droite. Souvenons-nous que c’est sous ce gouvernement que le CCIF et Baraka City ont été dissous5, suivi peu après par… Génération Identitaire (mouvement considéré d’extrème droite).6 Souvenons-nous également comment Darmanin jadis reprochait à Marine Le Pen sa mollesse sur le sujet.

LE PROGRAMME DE MARINE LE PEN DÉFEND DES VALEURS FONDAMENTALES DE L’HUMANITÉ

Enfin, il faut bien comprendre que, à mon sens, les valeurs de ma religion sont bien plus compatibles avec les valeurs de Madame Le Pen ou même d’Éric Zemmour qu’avec celles d’Emmanuel Macron. Madame Le Pen et Monsieur Zemmour peuvent en effet être considérés comme des conservateurs défendant une vision de la société qui en essence, ne choquerait absolument aucune autre culture en dehors de l’Occident. Je sais à quel point cela peut être choquant mais à mon sens, les différences entre les valeurs islamiques et les valeurs judéo-chrétienne sont superficielles et montées en épingle artificiellement. C’est ce qu’a compris une personne comme Patrick Buisson.7

Si on regarde les choses en face, un musulman est bien plus à l’aise avec l’idée d’envoyer son enfant dans une école où Noël est célébré plutôt que dans une institution où des leçons d’initiation sexuelle et de la propagande LGBT ont libre cours dès le primaire.

Nul doute qu’un musulman préfère vivre dans une société où le voile est interdit mais l’enfance protégée plutôt que dans un pays où un mineur pourrait choisir de “changer de sexe” à coups d’hormones et de bistouri, sans l’accord de ses parents au besoin. Si on n’en est pas encore là en France, c’est bien là qu’Emmanuel Macron et La République En Marche nous amènent. Pour preuve, un projet de loi pour l’enseignement de l’identité sexuelle à l’école a déjà été déposé par un député LREM et le débat fait déjà rage dans les pays anglo-saxons en ce qui concerne les thérapies de transition sexuelle des mineurs, y compris contre l’avis des parents, en Californie8 et au Royaume-Uni9, entre autres.


En résumé, tandis que le programme de Marine Le Pen attaque effectivement certains aspects concrets mais en réalité superficiels de ma religion, celui de Macron menace les valeurs fondamentales de toute spiritualité et menace les bases de notre humanité. Des valeurs telles que la liberté, la sacralité du corps humain et de l’enfance ne sont pour moi pas négociables.


Parce que je préfère que les femmes soient interdites de voile plutôt que les enfants de 6 ans soient contraints au masque, parce que je préfère que l’abattage rituel soit interdit plutôt qu’être  traité comme du bétail à coups de pass sanitaire et vaccinal , parce que je préfère que Noël soit célébré à l’école plutôt que de la propagande LGBT dans les manuels scolaires, parce que je préfère le référendum d’initiative populaire à une concentration de tous les pouvoirs, parce que j’ai peur de l’établissement dans la durée d’une tyrannie sanitaro-technologique si on laisse cette opportunité passer,  je voterai pour Marine Le Pen.

1 :  https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/loi-avia-les-mesures-phares-du-texte-contre-la-cyberhaine-n146363.html

2 : Présidentielle : pourquoi le vote à distance ne se fera pas en avril 2022 (lejdd.fr)

3 : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/peut-on-dire-avec-gabriel-attal-que-les-devoirs-passent-avant-les-droits-20220131

4 :  https://www.bfmtv.com/politique/elysee/emmanuel-macron-sur-la-vaccination-les-devoirs-valent-avant-les-droits_VN-202112310319.html

5 : https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/09/25/le-conseil-d-etat-valide-la-dissolution-du-ccif-et-de-barakacity_6095981_3224.html

6 :  https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/05/04/le-conseil-d-etat-confirme-la-dissolution-de-generation-identitaire_6079089_823448.html

7 : https://www.bfmtv.com/politique/patrick-buisson-exhorte-la-droite-a-ne-pas-s-enroler-dans-une-croisade-contre-l-islam_AV-202105080282.html

8 :  https://www.citizensjournal.us/minors-may-get-sex-changes-without-parental-consent-if-californias-teachers-union-has-its-way/

9 :  https://www.theguardian.com/society/2016/jul/11/transgender-nhs-doctor-prescribing-sex-hormones-children-uk

Source : Le courrier des stratèges

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.