Ivre, le conducteur avait percuté un véhicule de la gendarmerie en intervention

Niort

Une « soirée entre copains », de l’alcool – un peu plus de 2 g/l de sang – et une discussion, au volant, avec un ami : voilà ce qui a conduit un Angevin à perdre le contrôle de son automobile, dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 avril vers 2 h 25 du matin, sur l’avenue de Paris, à Niort. Sa voiture a alors percuté un véhicule de la gendarmerie, tous gyrophares dehors car les militaires étaient en pleine intervention pour un… accident de la route. « Ils se sont déportés au dernier moment pour l’éviter », a indiqué le chef d’escadron Bruno Perret, commandant la compagnie de Niort. C’est pourquoi, hier, le conducteur en question, âgé de 48 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel. « Il n’est absolument pas fier », a précisé son avocat, Me Gatien-Hugo Riposseau. Son client a écopé de trois mois de prison assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans. Il devra verser 624,67 € à la maréchaussée, somme couvrant les réparations. Sa voiture est confisquée et son permis annulé, avec interdiction de se présenter à l’examen dans les quatre prochains mois. Enfin, il hérite d’une amende d’un montant de 120 € pour sa conduite à une vitesse excessive.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.