Inconduite militaire : un officier faisant l’objet d’une enquête se rend en Ukraine

Un haut dirigeant des Forces armées canadiennes a pris sa retraite et s’est rendu en Ukraine pour aider à défendre le pays contre l’invasion russe tout en faisant toujours l’objet d’une enquête pour inconduite sexuelle présumée.

Le ministère de la Défense nationale a confirmé jeudi que le lieutenant-général Trevor Cadieu a pris sa retraite le 5 avril après plus de 30 ans en uniforme, alors même que la police militaire poursuit son enquête sur sa conduite.

« Sa libération a été effectuée conformément aux procédures appropriées et conformément à ses droits légaux de libération des FAC », a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, Daniel Le Bouthillier, dans un communiqué.

« Il n’y a eu aucun soutien des FAC, matériel ou autre, accordé à Cadieu depuis son départ en ce qui concerne ses efforts personnels. »

Plusieurs sources de défense affirment que Cadieu s’est depuis rendu en Ukraine pour se porter volontaire pour aider à lutter contre une invasion russe qui est sur le point d’entrer dans son troisième mois. Les sources n’étaient pas autorisées à commenter publiquement l’endroit où il se trouvait.

Cadieu, qui a précédemment nié tout acte répréhensible, n’a pas pu être joint pour commenter jeudi tandis que le ministère de la Défense a refusé de confirmer où il se trouvait.

« Comme il est maintenant un simple citoyen, il serait inapproprié pour nous de commenter davantage ses projets personnels », a déclaré Le Bouthillier.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes a déclaré dans un communiqué que son enquête se poursuivait, ajoutant: « La libération d’un membre n’a aucune incidence sur le travail d’enquête, pas plus que ses déplacements personnels. »

Les responsables de la défense ont précédemment déclaré que les membres des forces armées peuvent être inculpés pour des crimes qui auraient été commis alors qu’ils étaient en uniforme, même après leur retraite.

La retraite et le départ soudains de Cadieu surviennent plus de six mois après que le populaire officier devait prendre le commandement de l’Armée canadienne, certains initiés militaires prédisant sa nomination éventuelle au poste de chef d’état-major de la Défense.

Le chef de la Défense, le général Wayne Eyre, a plutôt discrètement suspendu l’installation de Cadieu en tant que commandant de l’armée en septembre après avoir été informé de ce que le SNEFC a décrit comme des « allégations historiques » d’inconduite sexuelle.

Après l’annonce du départ de Cadieu, Eyre a annoncé jeudi qu’il avait fait appel au lieutenant-général. Jocelyn (Joe) Paul deviendra le prochain commandant de l’Armée canadienne.

L’armée était sans commandant permanent depuis février 2021, lorsque Eyre a été choisi pour servir de chef d’état-major par intérim tandis que l’amiral Art McDonald, alors chef de la défense, faisait l’objet d’une enquête pour comportement sexuel présumé.

Bien que McDonald n’ait pas été accusé, le premier ministre Justin Trudeau a choisi de le remplacer de façon permanente par Eyre. Maj.-Gén. Michel-Henri St-Louis est commandant de l’armée par intérim depuis avril 2021.

Eyre a également annoncé la retraite imminente du commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Craig Baines, qui a été critiqué en juillet dernier pour avoir joué au golf avec le chef de la défense à la retraite Jonathan Vance alors que Vance faisait l’objet d’une enquête policière.

Baines, qui s’est excusé et a été maintenu en tant que commandant de la marine, promettant de tirer le meilleur parti de sa seconde chance, sera remplacé par le contre-amiral Angus Topshee.

Cadieu est l’un des nombreux commandants supérieurs à avoir fait l’objet d’une enquête de la police militaire pour inconduite sexuelle présumée au cours de l’année écoulée.

Ces allégations ont forcé l’armée à se rendre compte de son incapacité à lutter contre les comportements inappropriés. Ils ont également suscité des critiques sur la façon dont le gouvernement libéral a géré la question et des appels à une plus grande surveillance externe de l’armée.

Cadieu a vigoureusement nié tout acte répréhensible dans une déclaration l’automne dernier, déclarant: « Les allégations sont fausses, mais elles doivent faire l’objet d’une enquête approfondie pour exposer la vérité. » Il a déclaré avoir fourni des informations aux enquêteurs pour prouver son innocence.

L’officier à la retraite a également déclaré à l’époque qu’il avait demandé à Eyre de choisir quelqu’un d’autre pour servir en tant que commandant de l’Armée canadienne, ajoutant: « Je sais que ces fausses déclarations créeront, comme prévu, des doutes sur ma capacité à diriger dans cet environnement. »

La décision de Cadieu de se rendre en Ukraine fait suite à un ordre d’Eyre interdisant aux membres actifs des Forces armées canadiennes de se joindre aux milliers d’étrangers qui ont afflué dans le pays ces dernières semaines pour aider à combattre l’invasion russe.

La Russie aurait menacé de poursuites pénales tout étranger capturé en train de combattre en Ukraine, tandis qu’un officier supérieur canadien a évoqué le mois dernier le spectre d’une tentative de Moscou d’utiliser des combattants étrangers capturés à des fins de propagande.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 21 avril 2022.

Source : Actualités Canada

Lire également : Gamingdeputy France – Un général canadien accusé de harcèlement est parti pour l’Ukraine Actualités russes FR

Compléments d’infos que nous transmet l’un de nos lecteurs :

Sauf qu’il a pris sa retraite le 5 avril après le lancement d’une enquête sur des abus sexuels. Il est ensuite parti en Ukraine à titre privé.https://twitter.com/ilparaitstgerm1/status/1521329324086874112?s=21


Le général canadien Trévor cadieu vient d’arriver à Moscou. Il a été capturé à Marioupol alors qu’il s’évadait d’Azovstal où il aurait été responsable du biolab nº 1. Dans quelques instants la vidéo de son arrivé https://twitter.com/danielkalombo/status/1521142002078867457?s=21

LE LIEUTENANT-GÉNÉRAL CANADIEN TREVOR CADIEU A ÉTÉ ARRÊTÉ ALORS QU’IL TENTAIT DE S’ÉCHAPPER PAR UNE CONDUITE D’ÉGOUT DE L’USINE AZOVSTAL À MARHIUPOL, EN UKRAINE. Il était à la tête de 18 laboratoires travaillant sur des virus mortels tels que l’Ebola ou le Nipah. Il a été emmené à Moscou pour y être jugé. Il est poursuivi dans son pays d’origine pour harcèlement sexuel. https://odysee.com/@JEANPAUL:9/canadien:1
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1878047/officier-canadien-cadieu-enquete-allegations-inconduite-ukraine
https://odysee.com/@alltheworldsastage:0/Canada-Long-Involvement-With-Ukraine-Military-Snipers-Nazis-Nato-and-Major-Trevor-Cadieu-Retirement:5
Labo diabolique de l’OTAN à Mariupol https://www.youtube.com/watch?v=9yMe9DlQmvc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.