Il n’y a que dans les cauchemars !!!

Policiers ou Gendarmes, les uns et les autres, membres des forces de l’ordre et Soldats de la Loi sont souvent confrontés aux mêmes aléas et mêmes risques du métier. J’ai trouvé ce texte, surement écrit par un Policier sur la page Facebook “Partage info Police“. Le trouvant adapté aux évènements du moment j’ai tenu à vous le faire partager :

Ronald Guillaumont, retraité de la Gendarmerie.

 

Partage info Police

“Il n’y a normalement que les cauchemars qui se terminent face à une horde de sauvages qui hurlent en courant vers toi et qui ne te laissent ainsi pas d’autre possibilité que de fuir ou de te réveiller…

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où le danger est tellement partout et permanent que tu as l’impression de sans cesse courir dans la mélasse.

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où tu peux, à chaque instant, être exposé aux flammes de l’enfer, jusqu’à devant ta demeure.

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où les médias sacralisent les pourfendeurs de la nation en exposant toujours davantage au danger ceux qui la protègent.

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où ton pays est la risée du monde. Il n’y a d’ailleurs que dans une vie cauchemardesque où tu te sens obligé de rêver d’un #Poutine pour te diriger.

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où personne n’entend tes cris, personne ne voit tes blessures.

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où tes généraux en chef t’envoient à la guerre avec toutes les armes pour te défendre mais en t’ayant préalablement attaché pieds et mains.

Il n’y a normalement que les cauchemars où une foule entière te traitent de « raciste », par exemple, sans même t’avoir laisser le libre-choix de l’être ou pas…

Il n’y a sûr que dans les cauchemars burlesques où tu atterries au milieu de cette foule, en tongs, chaussettes et sac « Banane », en criant « Bamboula » !!!  Ceci-dit, concernant ce cauchemar en particulier, c’est surement moins ringard que de rêver à haute voix qu’il s’agit du quotidien d’un flic !!!

Il n’y a normalement que dans les cauchemars où #Taubira peut être considérée comme une sainte !!! Oui, seul le diable a pu transformer la #Justice en cauchemar de la #Police.

Pourtant, il y des matins comme ce matin où tu crois rêver quand par miracle, un article fait un #Point objectif sur cette tristement célèbre affaire #Théo, où quand ton directeur emploie enfin des mots censés pour réagir à une tribune pitoyable de nos si gentilles artistes Français dans #Libé.

Messieurs #Noah et consorts, personne d’entre nous ne compte vous faire la leçon pour tout ce qui concerne le monde du tennis, de la musique, du cinéma, voire même celui de la #Cocaïne et de la #Marijuana.

En revanche, ne vous hasardez pas sur des sujets que vous ne maitrisez assurément pas !!!

Nous sommes les seuls à braver les rues chaque jour, ne venez pas nous dire ce qu’on y voit et quelles leçons nous devons en tirer… A moins que vous sachiez vraiment comment se débrouiller avec tout ça…

Il est temps de faire comprendre à tous, les cauchemars que nous vivons quotidiennement même si à priori, beaucoup de nos concitoyens, médias et donc artistes, nous les souhaitent.

Avant de se tuer à essayer de relever un pays de ses handicaps, il faut d’abord qu’il saisisse à quelle point il est handicapé !!!

Alors, au prochain cauchemar qu’on nous forcera à vivre, préparez-vous chers collègues à une action d’ampleur sans précédent… Une #GastroPolice générale est si vite arrivée…

Albert Einstein disait : « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Souffrons ensemble de laisser faire le mal, le temps que le France assimile de manière définitive que ce n’est pas à cause de nous que ce monde est dangereux à vivre…

« Cessons d’être des petits enfants sages !!! »

(Chers collègues et amis, emparez vous de ce texte et partagez un max afin de préparer le terrain d’une action commune d’envergure Nationale.)”

Source : Partage info Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *