Hérault: le PSIG de Béziers en renfort pour maitriser un homme suicidaire et son beau-père ivre

 

La commune de Villemagne-l’Argentière (34) a vécu une soirée agitée dans la nuit du 27 au 28 juillet. Un père ivre et son fils psychologiquement instable ont donné du fil à retordre aux militaires de la communauté de brigades de gendarmerie de Bédarieux. Il a fallu l’aide du Psig de Béziers pour mettre neutraliser les deux individus.

Il est plus de minuit, quand les gendarmes de la communauté de brigades de gendarmerie de Bédarieux sont prévenus qu’un jeune de 24 ans, armé d’un fusil de chasse, tente de mettre fin à ses jours. Les militaires doivent composer avec l’instabilité psychologique du désespéré. Les forces de l’ordre établissent un périmètre de sécurité autour de la maison familiale, située dans la commune de Villemagne-l’Argentière.

Les gendarmes présents sur place comprennent vite la gravité de la situation. Ils apprennent de la mère de famille, en sanglots, que son fils ne reculera devant rien pour se suicider. De plus, il est retranché avec ses deux soeurs jumelles, âgées de sept ans. Un négociateur de crise de la gendarmerie de l’Hérault est dépêché sur place. Ce dernier réussit à établir rapidement le contact avec le suicidaire. Les premiers échanges sont positifs et les deux petites filles sont rapidement extraites de la maison.

Lire la suite : L’Essor.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.