Guerre en Ukraine : Zelensky prêt à ne plus adhérer à l’Otan et à un « compromis » avec les Russes… le point sur la situation ce mercredi

Le Président s’est aussi dit prêt à un « compromis » sur le statut des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine dont Vladimir Poutine a reconnu unilatéralement l’indépendance.  » AFP PHOTO / Jessica Taylor /UK Parliament »

Après presque deux semaines d’offensive, les forces russes ont continué à se déployer autour des métropoles ou intensifié leurs bombardements, ont assuré des responsables ukrainiens. Dans un entretien avec la chaîne américaine de télévision ABC, le président ukrainien a assuré « tempérer » sa demande d’adhésion à l’Otan.

« Nous nous battrons jusqu’au bout », a lancé ce mardi 8 mars le président ukrainien par lien vidéo depuis Kiev, devant le parlement britannique. Dans un entretien avec la chaîne américaine de télévision ABC, Volodymyr Zelensky a par ailleurs déclaré ne plus insister sur une adhésion de l’Ukraine à l’Otan, une des questions invoquées par Moscou pour justifier l’invasion. Le Président s’est aussi dit prêt à un « compromis » sur le statut des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine dont Vladimir Poutine a reconnu unilatéralement l’indépendance.

Les Etats-Unis redoutent par ailleurs que les forces russes puissent « prendre le contrôle » des structures de « recherche biologique » en Ukraine et s’emparer de matériaux sensibles, au moment où de nouvelles craintes émergent concernant le centre nucléaire de Tchernobyl. « L’Ukraine dispose d’installation de recherche biologique, et nous sommes de fait à présent assez inquiets par la possibilité que les forces russes tentent d’en prendre le contrôle », a déclaré la numéro trois de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, lors d’une audition parlementaire. L’AEIA, agence de l’ONU pour la sécurité nucléaire, a dit de son côté avoir perdu contact avec les systèmes contrôlant à distance les matériaux nucléaires de la centrale de Tchernobyl.

Après presque deux semaines d’offensive, les forces russes ont continué à se déployer autour des métropoles ou intensifié leurs bombardements, ont assuré des responsables ukrainiens. Le Pentagone a fait état d’une nouvelle colonne russe avançant vers Kiev par le nord-est, tandis que la principale, en provenance du nord, se trouve à l’arrêt depuis plusieurs jours. Selon le Pentagone, « 2 000 à 4 000 » soldats russes ont été tués en Ukraine depuis le début de l’offensive. Le 2 mars, la Russie avait fait état de 497 morts dans ses rangs, mais elle n’a donné aucun nouveau bilan de ses pertes.

Des milliers de civils évacués à Soumy

Des milliers de civils ont pu fuir la ville de Soumy, dans le nord-est de l’Ukraine, où les forces russes ont promis une nouvelle trêve mercredi, près de deux semaines après leur invasion dans ce pays, qui a déjà fait des centaines de morts et des millions de réfugiés. Plus de 5 000 personnes ont été évacuées à ce jour de la ville de Soumy, située à 350 km au nord-est de Kiev, a indiqué mercredi l’adjoint au chef de l’administration présidentielle ukrainienne, Kyrylo Timochenko, cité par des médias ukrainiens.

Mercredi, une nouvelle trêve doit entrer en vigueur pour permettre l’évacuation d’autres civils, a assuré l’armée russe. Les Etats-Unis ont par ailleurs décidé mardi de suspendre les importations de pétrole et gaz russes, prenant ainsi la tête du camp occidental dans les sanctions infligées à Moscou depuis l’attaque contre l’Ukraine. Le Royaume-Uni va pour sa part cesser d’ici à la fin de l’année ses achats de brut et de produits pétroliers russes. Salomé D. avec AFP

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.