Gilets jaunes : la police a arrêté plusieurs journalistes à Paris

L’acte XXIII du mouvement a été marqué par l’arrestation à Paris de deux journalistes. Deux tirs de LBD auraient également touché deux autres reporters.

18503658lpw-18503909-article-gilets-jaunes-journaliste-arrestation-jpg_6149945_660x281La presse, cible des forces de l’ordre  ? L’acte XXIII des Gilets jaunes a connu un tournant inhabituel avec l’arrestation de plusieurs journalistes dans la journée, d’après différents témoins. Deux reporters indépendants ont été arrêtés par la police à Paris lors de ce nouveau samedi de mobilisation. De nouvelles violences ont émaillé la manifestation dans la capitale, notamment place de la République où la tension est montée d’un cran.

Gilets jaunes : la police a arrêté plusieurs journalistes à Paris

L’acte XXIII du mouvement a été marqué par l’arrestation à Paris de deux journalistes. Deux tirs de LBD auraient également touché deux autres reporters.

Par

Modifié le – Publié le | Le Point.fr
Le journaliste Gaspard Glanz, arrete place de la Republique, est un habitue des manifestations des Gilets jaunes.
Le journaliste Gaspard Glanz, arrêté place de la République, est un habitué des manifestations des Gilets jaunes.

© Martin Bertrand / Hans Lucas

La presse, cible des forces de l’ordre  ? L’acte XXIII des Gilets jaunes a connu un tournant inhabituel avec l’arrestation de plusieurs journalistes dans la journée, d’après différents témoins. Deux reporters indépendants ont été arrêtés par la police à Paris lors de ce nouveau samedi de mobilisation. De nouvelles violences ont émaillé la manifestation dans la capitale, notamment place de la République où la tension est montée d’un cran.

Le Syndicat national des journalistes a alerté Christophe Castaner en début d’après-midi sur le traitement des professionnels : « Qu’est-ce qui justifie d’interpeller des reporters, si ce n’est pour les empêcher de travailler  ? Ne bafouez pas l’État de droit, Christophe Castaner  ! Préfecture de police, respectez la liberté d’informer  ! » a tweeté le SNJ.

Capture

Arrestations arbitraires  ?

Plusieurs témoins rapportent qu’Alexis Kraland, journaliste indépendant, a été interpellé près de la gare du Nord. Le photojournaliste Maxime Reynié donne des détails de l’interpellation dans un tweet : « Le journaliste Alexis Kraland vient se faire interpeller fermement dans la gare du Nord alors qu’il a indiqué sa profession de journaliste. »

Capture

Quelques heures plus tard, c’était au tour du fondateur du média Taranis News, Gaspard Glanz, de se faire interpeller. Les images attestent clairement l’arrestation du reporter indépendant place de la République. Le journaliste est emmené par les forces de l’ordre et menotté dans le dos. Témoin de la scène, le reporter vidéo du Figaro Thibault Izoret affirme, dans un message accompagné d’une vidéo montrant Gaspard Glanz menotté derrière les CRS : « Les interpellations non conformes se sont multipliées et mon collègue du Figaro a été pris à partie par un membre des FDO. »

 Lire la suite : Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.