Gendarmes et policiers contre l’insécurité routière

201805191254-full

Gendarmes et policiers contre l’insécurité routière
 

Hier, comme ils le font régulièrement, gendarmes et policiers audois ont réalisé une opération de contrôles routiers coordonnés, sur l’ensemble du département. Pour le groupement de la gendarmerie de l’Aude (photo Ch.Barreau) , escadron départemental de la sécurité routière compris, ce sont pas moins de soixante militaires qui ont été mobilisés en divers points d’interception.

Du côté de la direction départementale de la sécurité publique, ce sont quinze fonctionnaires qui ont été engagés à Carcassonne, ainsi qu’à Narbonne.

Pour l’occasion, c’est au point d’interception fixé à la sortie de Capendu, sur la RD 6113, que le préfet de l’Aude Alain Thirion a souhaité s’exprimer sur le sujet de la sécurité routière, aux côtés de la procureure de Carcassonne Florence Galtier. Étaient également présents au point presse, le commandant du groupement de gendarmerie de l’Aude, le colonel Sébastien Gay, ainsi que le directeur de la sécurité publique de l’Aude, le commissaire-divisionnaire Xavier Gay-Heuzey.

«Être présents sur le terrain…»

«Si l’année 2017 a été une bonne année pour nous en termes de bilan pour la sécurité routière, a indiqué le préfet, cette année 2018 est plus contrastée. Avec plus de morts (huit depuis janvier, Ndlr), mais moins d’accidents et de blessés.» Et le représentant de l’État de poursuivre, en rappelant que «ces contrôles sont le fruit d’une stratégie de l’État et du parquet, qui vise à être extrêmement présents sur le terrain. Ce que l’on constate, c’est que l’insécurité routière est le fait d’une petite catégorie de la population qui ne respecte pas les autres. D’où notre travail de contrôles, mais aussi de pédagogie…»

Hier, à l’heure où nous écrivions ces lignes, onze excès de vitesse avaient été relevés du côté de Capendu, avec un «record» à 148 km/h pour 90 autorisés. Deux conduites sans permis avaient également été relevées. En zone, police, notamment route de Bram à hauteur d’Herminis, ce sont quatre excès de vitesse, de 115 à 125 km/h au lieu de 90, qui avaient été enregistrés.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.