Gendarmerie : une application contre les cambriolages

Sécurité – Tarn-et-Garonne

L'application permet d'envoyer des alertes et de donner des conseils. /Photo DDM, Manu Massip.
L’application permet d’envoyer des alertes et de donner des conseils. /Photo DDM, Manu Massip.

Partant du constat que les deux tiers des faits de délinquance concernent les atteintes aux biens, soit près de 1 000 cambriolages dans le département, le groupement de gendarmerie du Tarn-et-Garonne lance l’application «Stop cambriolages». Disponible gratuitement sur tous les smartphones, il s’agit d’un vecteur d’information et de conseil qui s’adresse à tout le monde pour lutter contre les cambriolages et continuer de faire baisser les chiffres dans le département comme ce fut le cas en 2014.

Des alertes en temps réel

Les objectifs de cette application sont multiples et ne cessent de se développer. En premier lieu, il est question de diffuser des alertes pour prévenir les utilisateurs, en temps réel, de phénomènes ou de situations contre lesquels ils pourraient se prémunir. Ces alertes sont transmises sous forme de notifications «push», leur permettant d’apparaître directement sur l’écran du téléphone, même lorsque l’application n’est pas ouverte. Ce dispositif permet également d’informer les usagers en leur apportant les conseils pratiques destinés à se prémunir contre les cambriolages. Mais aussi de soutenir les victimes de cambriolage en leur rappelant la conduite à tenir en cas d’intrusion. Ou encore de guider les utilisateurs dans la recherche de la brigade la plus proche et de recevoir des conseils de sécurité par le flux d’actualité régulièrement renouvelé. Enfin, cette application a pour vocation de faciliter l’inscription à l’opération «Tranquillité vacances» avec la possibilité de remplir le formulaire sur son téléphone.

Le smartphone, un vecteur de communication en plein essor

La conception d’une telle application propre à la gendarmerie constitue une première au niveau national pour les forces de sécurité. Cela s’inscrit dans le cadre des expérimentations souhaitées par le Ministère de l’intérieur afin de développer une approche innovante de la prévention de la délinquance sur ce phénomène de cambriolage qui frappe et touche particulièrement la population. Ainsi, cette application a été créée et expérimentée en avril 2013 par la gendarmerie de l’Hérault en partenariat avec l’école supérieure d’informatique EPITECH. Aujourd’hui, cette innovation technologique est active dans 56 départements.

Le support du smartphone n’a pas été choisi par hasard car il permet de toucher de nombreuses personnes. En effet, la démocratisation de cet objet ne va cesser de croître dans les années à venir.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.