Gendarmerie : tendance à l’augmentation de la délinquance

gendarmerie-ste-genevieve

Les gendarmes du département on célébré leur sainte patronne, sainte-Geneviève, à Saint-Vidal en présence de très nombreuses personnalités. L’occasion de dévoiler quelques tendances sur cette année 2014. On constate une augmentation de la délinquance générale, en particulier pour ce qui est de l’atteinte aux biens. Les cambriolages amorcent une légère baisse depuis quelque temps et l’on a “un bon taux de résolution des affaires”. Pour ce qui est de la sécurité routière, la tendance est plutôt favorable, avec une stabilisation des accidents, mais moins de blessés et moins de tués sur les routes.

Après une messe dans l’église paroissiale, le maire de Saint-Vidal, Gérard Gros, accueillait dans la salle polyvalente de la commune le préfet de la Haute-Loire, député, sénateur, représentants du Conseil général, du Conseil régional, de la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, ainsi que des représentants de la Police nationale et du Service départemental d’incendie et de secours et de la délégation militaire.

Le lieutenant-colonel Jérôme Patoux, commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Loire, rappelait la présence “discrète et permanente du gendarme dans notre histoire”.

Mais le gendarme aujourd’hui “doit s’adapter aux évolutions” pour faire vivre son identité, ajoutait le commandant de groupement, qui donnait ensuite des tendances en matière de délinquance dans le département. On constate une augmentation en particulier pour ce qui est de l’atteinte aux biens. Les cambriolages amorcent une légère baisse et l’on a “un bon taux de résolution des affaires”.
Pour la sécurité routière, la tendance est plutôt favorable, avec une stabilisation des accidents, mais moins de blessés et moins de tués sur les routes.

Dans ce contexte, “nous devons nous mobiliser davantage et être plus innovants, en raison de la hausse de la délinquance” ajoutait le  lieutenant-colonel Jérôme Patoux qui tenait à remercier l’ensemble des services de gendarmerie et tout particulièrement les réservistes “qui constituent notre seule marge de manoeuvre”.

Le  lieutenant-colonel Jérôme Patoux insistait sur le service de proximité de la gendarmerie et sa relation avec les élus et la population : “la sécurité est une affaire collective” le fruit d’un partenariat avec la Police nationale, la police municipale, les pompiers, les élus.

Le député Jean-Pierre Vigier a remercié les gendarmes “pour la qualité de leur travail et leur engagement sur notre territoire” et insistait lui aussi, sur le lien “très rapproché entre les élus, les habitants et la gendarmerie, particulièrement dans les zones rurales. Il faut que l’on conserve nos services publics en milieu rural”.

Le préfet Denis Labbé a profité de ce moment pour “marquer la considération que nous avons pour la gendarmerie” avant de rappeler les priorités fixées par le ministère de l’Intérieur : “rénover la proximité qui dissuade et rassure, optimiser l’action opérationnelle des unités et poursuivre les actions de revalorisation en hommes et en matériel”.

150.000 euros sont prévus pour des travaux de casernement au Puy-en-Velay.
Des travaux devraient également être effectués à la brigade de Vorey-sur-Arzon et la gendarmerie de Brioude devrait être reconstruite.

Source : L’Eveil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *