Gendarmerie : nouveau patron à la communauté de brigades de Quillan

La cérémonie officielle a rassemblé de nombreux militaires.

La cérémonie officielle a rassemblé de nombreux militaires. PHOTO/Photos N.VdB.

Le lieutenant Loïc Coquet a pris officiellement, vendredi, la tête de la communauté de brigades de gendarmerie de Quillan.

La cérémonie officielle de prise de commandement de la communauté de brigades de gendarmerie (COB) de Quillan s’est tenue vendredi dernier dans la caserne de Quillan. À la tête de la COB depuis plus d’un an, suite à l’affectation du capitaine Gueudré à Castelnaudary, le lieutenant Loïc Coquet a pris officiellement ses fonctions au terme de la cérémonie militaire de vendredi dernier.

Promotion militaire

Entré dans le carré des officiers depuis le premier août, le lieutenant Coquet a reçu les honneurs officiels. À commencer par son supérieur direct, le chef d’Escadron Lopes d’Oliveira, commandant de la compagnie de gendarmerie de Limoux. “Cette promotion militaire est le fruit d’un travail professionnel (…) C’est la reconnaissance du chef que vous êtes depuis plus d’un an et le prolongement de votre réussite au concours des officiers”. Entré en gendarmerie en 1990, le lieutenant Coquet sera donc officiellement à la tête des 20 militaires qui composent la COB de Quillan (54 communes réparties sur les cantons de Quillan, Axat et Couiza). “Nous sommes très heureux de voir le nouveau lieutenant. Depuis mon arrivée en fonction, nous savons que nous pouvons compter sur la brigade”, insistait Pierre Castel, maire de Quillan. “Vous en prenez pour quatre ans supplémentaires à Quillan. Une ville où vous vous êtes toujours montré présent et où vous avez su vous investir dans la vie associative”. Francis Savy, président de la communauté de communes des Pyrénées-Audoises, saluait quant à lui “le travail de cette communauté de brigades de la Haute-Vallée de l’Aude”.

Négociateur régional

“Votre parcours en gendarmerie est un signe d’intégration et une garantie de l’efficacité

future

. Vous êtes également un négociateur régional”, poursuivait Mme Sylvie Siffermann, sous-préfète de Limoux. La négociation, le dialogue, des qualités importantes pour le nouveau commandant de la COB de Quillan, dans un territoire rural en mutation et où les missions deviennent de plus en plus variées.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *