Gendarmerie : forte hausse des gardes à vue et des infractions

Sept nouveaux gendarmes de la communauté de brigade ont été présentés. De gauche à droite : l'adjudant-chef Bessy (Josselin), l'adjudant Marchand (Saint-Jean-Brévelay), le gendarme adjoint Gouré (Josselin), le lieutenant Fiorina, l'adjudant Commault, le gendarme Langlois, le gendarme Dupré aux côtés du lieutenant-colonel Montmorency.

Sept nouveaux gendarmes de la communauté de brigade ont été présentés. De gauche à droite : l’adjudant-chef Bessy (Josselin), l’adjudant Marchand (Saint-Jean-Brévelay), le gendarme adjoint Gouré (Josselin), le lieutenant Fiorina, l’adjudant Commault, le gendarme Langlois, le gendarme Dupré aux côtés du lieutenant-colonel Montmorency. |

Si même, effort budgétaire oblige, les gendarmes doivent se contenter d’ordinateurs d’occasion « à 150 € » et de restriction de 20 % du carburant, « ils font bien leur travail ». C’est le lieutenant-colonel Gonzague Montmorency, commandant de la compagnie de Ploërmel, qui le dit.

Les militaires de la communauté de brigades (Cob) de gendarmerie de Josselin, qui rassemble les unités de Josselin, Rohan et de Saint-Jean-Brévelay, étaient réunis jeudi, dans cette dernière commune, pour la traditionnelle inspection annuelle, en présence des élus des cantons concernés et du député Paul Molac, de la circonscription de Ploërmel. « Un temps de dialogue interne, un dépoussiérage des méthodes, un travail sur la cohésion interne. Un moment aussi pour valoriser l’action de l’unité. »

Une seule femme

Ils sont vingt et un militaires sur ces trois brigades, dont une seule femme (à Josselin). Parmi eux, sept nouveaux visages. Dont le lieutenant-colonel Gonzague Montmorency. Le lieutenant Franck Fiorina, commandant de la Cob, les a présentés, après avoir détaillé l’exercice 2013, avec 14,6 % d’interventions de plus par rapport à 2012. Notamment sur les communes de Bignan, Saint-Jean-Brévelay, Plumelec, Guégon, Josselin, Guillac, Lanouée, Crédin, Rohan, Bréhan et Réguiny.

Escroqueries liées à internet

Le nombre d’accidents graves a diminué (un mort en 2013). L’augmentation de la délinquance générale se chiffre à 35 %. Les vols et les cambriolages sont en léger recul (moins 3 %). Par contre, le lieutenant souligne une forte progression des atteintes à l’intégrité physique : + 38,2 %. « Liés vraisemblablement au climat social. » Les infractions sont aussi en forte hausse : + 77,3 %. Comme les infractions financières : + 28,4 %. « Des escroqueries liées principalement à internet. » Et les gardes à vue explosent : + 91 %. Mais la gendarmerie veille et le taux de résolution des affaires frôle les 50 %.

Un territoire sain et préservé

« Une bonne dynamique qu’il va falloir encore accentuer en 2014 », invite le lieutenant-colonel Montmorency, soulignant de nombreux « événements publics » (manifestations écotaxe et chez Gad, destruction de radars) et des affaires judiciaires importantes. Ainsi, même si actuellement le ratio d’un gendarme pour 1 400 habitants sur ce secteur « est le plus faible de la compagnie », le commandant de celle-ci, espérant voir le contingent s’étoffer, estime « que ce territoire reste sain et préservé. » Et assure qu’il tient qu’il le reste.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.