Gendarme tué dans la Marne: le conducteur en garde à vue

Un gendarme de Sézanne a perdu la vie, ce vendredi 16 mars, dans une collision avec un véhicule léger à hauteur de Talus-Saint-Prix, dans le sud-ouest Marnais.

B9715089459Z.1_20180317113618_000+GD3ATGVEV.1-0Le conducteur de la Peugeot 306 a percuté les deux motards de la gendarmerie de Sézanne hier aux alentours de midi.

Peu avant midi, ce vendredi 16 mars, un motard de la brigade motorisée de Sézanne a été tué en service dans un accident de la circulation sur la RD 951, à hauteur de la commune de Talus-Saint-Prix, dans le Sud-Ouest marnais, entre Épernay et Sézanne. La collision s’est produite dans une zone limitée à 70 km/h où les virages se succèdent. « À hauteur d’un virage, un véhicule arrivant en sens inverse a quitté sa voie de circulation, pour des raisons qui restent à déterminer, et a percuté la patrouille de gendarmerie », indique un communiqué émanant de la cellule communication de la gendarmerie.

Le conducteur en garde à vue pour « homicide involontaire »

Les premiers secours ont été prodigués par un ambulancier de passage sur les lieux de l’accident. Une dizaine de sapeurs-pompiers de Sézanne et de Montmort-Lucy ont été dépêchés sur place, ainsi que le Smur de Sézanne.

Le motocycliste décédé avait 46 ans. Cet adjudant était marié et père de deux enfants. Son collègue de patrouille a, quant à lui, été blessé à la clavicule. Il a également eu trois côtes cassées. Pris en charge par les secours, il a été transporté à l’hôpital de Romilly-sur-Seine, dans l’Aube.

De son côté, le conducteur de la voiture, un homme de 32 ans domicilié entre Épernay et Sézanne, a été conduit à l’hôpital Auban-Moët d’Épernay pour y subir des examens de contrôle ainsi que des prélèvements sanguins pour dépister d’éventuelles traces d’alcool ou de stupéfiants dans le sang. Ces deux derniers se sont avérés négatifs.

La section de Reims et la brigade de recherches d’Épernay ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ce tragique accident. En fin d’après-midi, l’automobiliste a été placé en garde à vue pour « homicide involontaire et blessures involontaires par conducteur » à la compagnie de gendarmerie d’Épernay.

La circulation est redevenue normale vers 17 heures sur la RD 951 dans le secteur de Soizy-aux-Bois et de Baye.

Source : L’Ardennais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.