Funérailles à Roye : une ville sous haute protection

La mairie de Roye a conseillé lundi à ses habitants de ne pas sortir de leur maison afin d’éviter tout débordement lors des funérailles de trois des quatre victimes de la fusillade. D’après la préfecture, 400 personnes assistent aux obsèques en l’église de Roye et 200 aux abords…

Périmètre de sécurité à Roye ce matin © F3 Picardie

F3 Picardie Périmètre de sécurité à Roye ce matin

Les funérailles des trois victimes de la communauté des gens du voyage se déroulent en ce moment même à l’église Saint-Pierre de Roye. Une centaine de gendarmes quadrille la commune. Un périmètre de sécurité est prévu afin d’éviter la présence de journaliste

Obsèques sous haute surveillance

Les obsèques du gendarme mortellement touché se dérouleront demain à Amiens. Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeuneuve sera présent.

Rappel des faits : 

Il était 16h30, ce mardi 5 août, lorsque les gendarmes ont été appelés sur le site d’accueil communal de Roye, dans la Somme. Deux gendarmes ont essuyé les coups de feu du tireur alors qu’ils tentaient de le neutraliser. Un homme, vraisemblablement alcoolisé, avait ouvert le feu.
Appelés sur les lieux, les gendarmes ont tenté de neutraliser le tireur, « passablement alcoolisé » selon l’adjoint au maire Freddy Cantrel.

Le bilan est lourd : 4 morts et 3 blessés graves.

L’échange de coups de feu a fait 4 victimes. Un enfant en bas âge, sa maman, le grand-père des enfants sont décédés sur les lieux du drame. Un gendarme a succombé à ses blessures en arrivant à l’hôpital. Il était père de deux enfants.

L’aire d’accueil communal de Roye, commune de la Somme, a été mis en service il y a 5 ans, non loin de l’intermarché. Une quarantaine de personnes se sont sédentarisées sur le site, lieu « qui n’a jusqu’ici posé aucun problème », souligne Freddy Cantrel, adjoint au maire.

L’assassin présumé, un homme âgé de 73 ans, a été écroué à Fresnes.

Les dérapages sur l’autoroute A1 : 

Des gens du voyage ont bloqué ce week-end l’autoroute A1 au niveau de Roye (80) dans les deux sens à l’aide de pneus et de palettes enflammés. Ils réclament que le fils incarcéré de l’une des victimes de la fusillade puisse assister lundi aux funérailles de son père.

Le juge d’application des peines a finalement donné son autorisation de sortie, entre 10h30 et 18h00 ce lundi pour assister aux obsèques sous escorte. Cette autorisation concerne l’un des fils (25 ans) de la victime (45 ans), incarcéré pour vol sans faits de violence et le neveu du défunt.
Cette décision était très attendue par la communauté des gens du voyage.

Source : FR3 Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.