Fourmies : comme annoncé, la gendarmerie a renforcé ses contrôles routiers

La gendarmerie avait prévenu que des contrôles renforcés auraient lieu, cette semaine, de lundi à dimanche inclus, de jour comme de nuit, dans le Sud-Avesnois (sur les communes de Fourmies, Anor et Wignehies, voire au-delà).


La sous-préfète, Virgnie Klès, a rejoint, sur le terrain, le commandant de la compagnie d’Avesnes-sur-Helpe, le commandant Joël Kerleau.

La sous-préfète, Virgnie Klès, a rejoint, sur le terrain, le commandant de la compagnie d’Avesnes-sur-Helpe, le commandant Joël Kerleau.

C’est chose faite. Alors que lundi, dix infractions avaient été relevées, les militaires s’étaient positionnés, mardi, au rond-point à l’entrée d’Anor et rue Théophile-Legrand à Fourmies. Où la sous-préfète, Virgnie Klès, a rejoint, sur le terrain, le commandant de la compagnie d’Avesnes-sur-Helpe, le commandant Joël Kerleau. « Il s’agit de contrôles multiples, déclarait ce dernier. Ils concernent aussi bien les documents du véhicule que la vitesse, les dépassements dangereux, l’alcool, les stupéfiants, le téléphone au volant, le défaut d’assurance, etc. ». Chaque point de contrôle nécessite près de dix gendarmes. Cette fois-ci, c’est la brigade de Fourmies qui avait été sollicitée, renforcée par la brigade motorisée (BMO) d’Hautmont. Et ce n’est pas une action ciblée puisqu’une telle opération a déjà eu lieu, auparavant, dans le Quercitain. Sachant que ce sera ensuite au tour d’autres secteurs de la compagnie. Il faut dire que l’insécurité routière ne faiblit pas. « On parle d’axes accidentogènes, a d’ailleurs souligné la représentante de l’État, et c’est certainement vrai, mais on constate aussi que dans de nombreux chocs, ce sont les mauvais comportements des conducteurs qui sont en cause ».

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.