Figeac Un nouveau commandant à la tête de la brigade de gendarmerie

Le lieutenant Henri Da Fonseca a pris ses fonctions à la BTA depuis le 1er août.

Le Lieutenant Henri Da Fonseca, commandant de la BTA de gendarmerie de Figeac.

Le Lieutenant Henri Da Fonseca, commandant de la BTA de gendarmerie de Figeac.

Quel est votre parcours ?

J’ai débuté ma carrière dans la région de Béziers, dont je suis originaire. Je viens de Rieupeyroux (Aveyron) où j’ai passé deux ans. Mais auparavant, je suis resté dix ans sur Toulouse, puis entre 2003 et 2013, j’ai occupé un poste d’encadrement à Villefranche-de-Rouergue. Étant sous-officier, j’ai donc passé le concours interne officiel. Le Lot était parmi mes orientations privilégiées, j’ai pu choisir Figeac.

Depuis quand êtes-vous figeacois ?

J’habite à Figeac depuis le 1er août. Avec ma famille, on loge à la nouvelle caserne construite sur le quartier de Bataillé, et j’exerce mes fonctions à la brigade, cité administrative des Carmes.

Pourquoi avoir choisi Figeac ?

Je connais bien le Lot et l’Aveyron. Pour moi, Figeac est une ville à caractère humain, avec un beau cœur historique que j’ai pu parcourir. Je suis heureux d’être figeacois aujourd’hui.

Quel poste occupez-vous au sein de la brigade ?

J’occupe le poste de commandant de la BTA (brigade territoriale autonome) de gendarmerie de Figeac. J’ai pris le relais du Capitaine Denis Carrere, muté comme officier adjoint du renseignement et de la communication du Groupement de gendarmerie à Cahors.

Quelles missions vous attendent ?

La brigade de Figeac ne travaille pas qu’à Figeac, mais sur tout le territoire, au service de tous. Notre mission reste principalement la lutte contre tout type de délinquance (prévention, vols, routière, ou d’appropriation). Pour moi, il est important que toutes les institutions locales travaillent dans le même sens. J’ai déjà rencontré quelques élus et vais poursuivre sur les 24 communes placées sous la charge de la brigade. Je veux être à leur écoute. Je prendrais le temps d’aller les voir. Elles ont toutes la même importance. À chaque rencontre, je leur demande ce que l’on peut faire pour améliorer la vie des concitoyens. C’est une brigade ouverte à tous et près de la population.

Un mot sur l’organisation de la gendarmerie sur le Figeacois…

La BTA de la cité administrative des Carmes se compose d’un effectif théorique de 24 gendarmes. Notre activité est centrée sur Figeac et 23 autres communes alentour. Début août, un nouveau gradé est arrivé à Figeac, l’Adjudant Nouan, venu de la brigade de Latronquière. À la nouvelle caserne de Bataillé est basé le commandement de la compagnie de l’arrondissement, placé sous l’autorité du Capitaine Jean-Yves Bourgois et du Capitaine Jean-Marc Mir. Sont présents sur place la brigade de recherche, le peloton de surveillance et d’intervention ; la brigade motorisée étant rattachée à Cahors.

Propos recueillis par Sébastien Casses

Source : La Vie Quercynoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.