Évolution du nombre de décès depuis le 1er mai 2020Tableaux, cartes, graphiques et commentaires

 

 

indexCapture d’écran 2020-10-29 à 22.53.49

Entre le 1ᵉʳ mai et le 21 septembre, 224 221 décès sont enregistrés toutes causes confondues en France à la date du 2 octobre, soit 1 % de plus qu’en 2019 et 2 % de plus qu’en 2018. Ce nombre est toutefois encore provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochaines semaines.

Ainsi, sur la période allant du 1ᵉʳ mai au 7 septembre, le nombre de décès qui était de 200 594 lors de la diffusion du 18 septembre est revu à la hausse pour s’établir à 202 111 à la date du 2 octobre, soit une révision de + 0,8 %. La stabilité mesurée par rapport à 2019 demeure (plus précisément l’évolution estimée à – 0,3 % le 18 septembre est de + 0,5 % avec les données actualisées).

Depuis le 1ᵉʳ mai, on constate désormais au niveau national un léger excédent de décès par rapport aux deux années précédentes. Cet excédent est de l’ordre de 2 % au cours du dernier mois. Les décès enregistrés entre le 1er et le 21 septembre sont supérieurs de 2,1 % à ceux de 2019 et de 2,4 % à ceux de 2018.

Capture d’écran 2020-10-29 à 22.56.56

Le nombre de décès enregistré entre le 1er mai et le 21 septembre est supérieur à celui mesuré sur la même période en 2018 ou 2019 dans six régions de France métropolitaine : Hauts-de-France (+ 3 % par rapport à 2019 et 2018), Normandie (+ 2 % par rapport à 2019 et + 4 % par rapport à 2018) et Auvergne-Rhône Alpes, Centre-Val-de-Loire, Île-de-France et Occitanie (+ 1 % par rapport à 2019). Il est du même niveau qu’en 2019 dans deux régions (Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse) et inférieur à 2019 dans les cinq autres régions.

Au niveau départemental, treize départements de France métropolitaine enregistrent un nombre de décès supérieur d’au moins 5 % à 2019, et pour neuf d’entre eux également supérieur d’au moins de 5 % à 2018. Il s’agit du Jura et de la Seine-et-Marne (+ 11 % par rapport à 2019, + 13 % par rapport à 2018), de la Meuse (respectivement + 8 et + 16 %), des Yvelines (+ 7 et + 5 %), de l’Eure (+ 7 et + 10 %), de la Charente-Maritime, du Nord, de la Haute-Loire et du Gard (+ 5 % par rapport à 2019). Six de ces neuf départements (la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Eure, le Nord, la Haute-Loire et le Gard) font également partie – à la date du 23 septembre – des 69 départements placés en zone d’alerte en raison d’une circulation intense du virus. À l’inverse, huit départements métropolitains enregistrent un nombre de décès toutes causes confondues sur cette période inférieur d’au moins 5 % à 2019 (et également inférieurs aux décès de 2018 pour la moitié d’entre eux).

Dans les départements d’outre-mer, les décès enregistrés sont partout supérieurs à ceux de 2018 et 2019. La mortalité en 2020 reste ainsi plus élevée que les années précédentes à Mayotte : + 20 % sur la période du 1er mai au 21 septembre par rapport à la même période de 2019 (et + 24 % par rapport à 2018) mais sans accélération spécifique ces dernières semaines. C’est également le cas à La Réunion avec une mortalité toutes causes confondues en hausse de 8 % sur cette période par rapport à 2019 et de 7 % par rapport à 2018. En Guadeloupe, placée en zone d’alerte maximale le 23 septembre, l’excédent de décès est de 4 % par rapport à 2019 et de 13 % par rapport à 2018, avec une accélération sensible ces derniers jours. En Martinique les évolutions sont de + 2 % et + 11 % et en Guyane de + 1 et + 12 %.

Capture d’écran 2020-10-29 à 22.58.24

Si le nombre de décès augmente globalement en France de 1 % sur la période du 1ᵉʳ mai au 21 septembre 2020 par rapport à la même période de l’an passé, la hausse ne concerne en fait que les personnes âgées de 65 à 74 ans (+ 4 %). Le nombre de décès est globalement stable pour les 75 ans et plus (+ 0,5 %). Il diminue chez les moins de 65 ans, en particulier chez les plus jeunes. L’évolution est de – 8 % chez les jeunes de moins de 25 ans et de – 4 % pour les personnes âgées de 25 à 49 ans. Une baisse est également constatée chez les 50-64 ans (- 1,5 %).

Capture d’écran 2020-10-29 à 22.59.28

Les décès survenus en maison de retraite ou à domicile sont plus nombreux entre le 1er mai et le 21 septembre 2020 qu’à la même période en 2019 (respectivement + 9 % et + 6 %). En revanche, les décès ayant eu lieu à l’hôpital ou en clinique depuis le 1er mai sont en diminution par rapport à 2019 (- 3 %). À noter toutefois que l’information sur le lieu de décès transmise par les mairies est déclarative et sa qualité dépend du degré de connaissance du déclarant sur les circonstances du décès ainsi que de sa capacité et de celle de l’officier d’état civil à choisir la modalité appropriée (cf. note méthodologique).

Au final, entre le 1ᵉʳ mars et le 21 septembre, 354 229 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 9 % de plus qu’en 2019 (+ 28 400 décès) et 7 % de plus qu’en 2018 (+ 22 800 décès).

Capture d’écran 2020-10-29 à 23.00.23

Source : Insee

Voir également sur Facebook :

Capture d’écran 2020-10-30 à 02.46.20

ALLEZ VÉRIFIER VOUS MÊME LES AMIS !
( voici le lien du site de l’insee )

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487988…

( et le lien direct du fichier excel à télécharger )

https://www.insee.fr/…/2020-10-16_deces_quotidiens…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.