« Être plus visibles et encore plus présents sur les contrôles »

L’inspection de l’EDSR de l’Ardèche par le colonel Fourcade s’est déroulée devant les motocyclistes et les réservistes de la gendarmerie nationale.

L’inspection de l’EDSR de l’Ardèche par le colonel Fourcade s’est déroulée devant les motocyclistes et les réservistes de la gendarmerie nationale.

L’inspection annoncée de l’escadron départemental de sécurité routière s’est déroulée vendredi à Privas. L’occasion de faire le point sur l’activité de l’an passé et de parler des directives pour l’année en cours. En 2015, il y a eu moins d’accidents de la route qu’en 2014 pourtant, le bilan humain est plus lourd. « La présence au bord de la route de l’EDSR a permis une baisse du nombre d’accidents », analyse le colonel Fourcade à la tête du groupement de gendarmerie de l’Ardèche.

« Être vigilants mais pas alarmistes »

« L’année 2015 est une année de rupture avec les événements de janvier et de novembre. C’est un séisme par rapport à la sécurité et cela a un impact sur les unités territoriales. Il ne faut pas se faire d’illusion : notre gilet pare-balles est greffé sur notre peau pour les 5 à 10 ans à venir. Il faut être vigilants mais pas alarmistes », note le colonel. Avec les événements, la protection des biens et des personnes a évolué, notamment « vers la lutte contre la radicalisation violente ». Là où avant la mission de sécurité routière se concentrait sur les infractions, aujourd’hui l’activité va plus loin. « La lutte contre l’insécurité routière permet de lutter contre la délinquance en général. Il faut être plus visibles et être encore plus présents sur les contrôles », martèle le colonel. Pour cela, du matériel et des effectifs supplémentaires devraient être prochainement affectés à l’Ardèche.

Source : Le Dauphiné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.