ET ON OSE DIRE QUE POUTINE EST MECHANT! QUE C EST UN OGRE? QU ‘IL EST FOU ? JE CROIS BIEN QUE LES DINGUES C EST VOUS QUI PARLEZ SANS SAVOIR!!

Témoignage sur les exactions des ukronazis à Marioupol par une habitante.

Jugement sévère du premier commentaire qui confirme ce que nous constatons autour de nous ; les cerveaux ont été lessivés par la propagande même chez ceux —ou peut-être même surtout— qui ont un certain niveau intellectuel et avec lesquels toute discussion est impossible sans subir des réactions hystériques.

Marioupol : Une habitante accuse le bataillon ukrainien néonazi « Azov » d’avoir utilisé les civils comme boucliers humains

Voici le témoignage d’une habitante de la ville ukrainienne de Marioupol. Elle a raconté à plusieurs journalistes le comportement des combattants du régiment Azov — bataillon néonazi intégré à la garde nationale de l’Ukraine, placé sous le commandement du ministère de l’Intérieur et intégré à la Force de défense territoriale ukrainienne par l’état-major ukrainien en septembre 2014.


Après avoir été retenus de force par le régiment Azov pendant quinze jours dans les sous-sols, les habitants Marioupol ont finalement fui dans un chaos le plus total, sous les balles, au milieu des cadavres qui gisaient sur les routes… Les néonazis tenaient leurs positions juste derrière eux, se servant des femmes et des enfants comme de boucliers humains. « Pendant tout ce temps, les gars de Azov se cachaient juste derrière nous. Nous étions leur bouclier humain et c’est tout. Ils ont tout détruit derrière eux, tout autour de nous, ils ne voulaient pas nous laisser sortir. » Finalement les soldats russes ont recueilli les familles ukrainiennes russophones et leur ont donné de quoi se nourrir.

Ce témoignage est loin, très loin de la propagande des médias occidentaux. La réalité du terrain et très différente de ce que nous relaient les médias, comme le rappelle très justement le tireur d’élite français Erwan Castel au Donbass.

Dans la vidéo ci-dessous,  les soldats tchétchènes libèrent les enfants, femmes et vieillards dans les sous-sol des immeubles de Marioupol. Les nazis d’Azov se servent de ces Ukrainiens russophones comme de boucliers humains. Un dirigeant tchétchène : « Les forces spéciales tchétchènes libèrent les bâtiments à Marioupol. Oui, ça ne va pas aussi vite que tout le monde le voudrait. Mais dans chaque appartement et sous-sol, il peut y avoir des civils et des enfants, donc nos combattants ne sont pas pressés.« 

Pour visionner la vidéo entièrement de Donbass Insider :

https://odysee.com/$/embed/les-civils-%C3%A9vacuent-marioupol-gr%C3%A2ce-%C3%A0/3464b30b80df5c1b3eaf526b763b42f9f60275ad?r=A75xL6ddL4n7xHrUhpK8sip3mpoDmZRq

Le Média en 4-4-2. https://lemediaen442.fr/marioupol-une-habitante-accuse-le-bataillon-ukrainien-neonazi-azov-davoir-utilise-les-civils-comme-boucliers-humains/

Marioupol : Une habitante accuse le bataillon ukrainien néonazi « Azov » d’avoir utilisé les civils comme boucliers humains

Source : ns2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.