EOGN – Promotion de Valdengue : cérémonie de remise de galons clôturant la formation 24 novembre 2017

DSC_4996

C’est sur la place d’armes de l’École des officiers de la gendarmerie nationale que s’est tenue la
cérémonie de remise des galons aux élèves aspirants de gendarmerie issus du volontariat (AGIV), aux
élèves officiers polytechniciens (X) et aux élèves ingénieurs des études et techniques de l’armement
(IETA) de la promotion « Lieutenant de Valdengue » ce vendredi 24 novembre 2017 à 10 heures 30.

Cette cérémonie marque la fin de trois mois de scolarité pour les élèves officiers aspirants de gendarmerie et 2 mois de formations militaires et humaines pour les élèves officiers polytechniciens et ingénieurs des études et techniques de l’armement.

Présidée par le commandant d’école, le général de division Isabelle Guion de Méritens, en présence
d’autorités civiles et militaires, au premier rang desquelles le sous-préfet, directeur de cabinet, représentant le Préfet de Seine et Marne, la cérémonie a rassemblé les proches et amis des jeunes officiers sortants.

La Musique de la gendarmerie mobile a apporté son concours prestigieux pour assurer l’animation
musicale de la cérémonie.

Les 25 élèves aspirants de gendarmerie issus du volontariat et les 73 élèves officiers polytechniciens et
élèves ingénieurs des études et techniques de l’armement ont reçu leurs galons d’aspirants de leurs parrains, accédant ainsi au premier grade du corps des officiers.

Puis, la cérémonie a été clôturée par le défilé de la promotion.

Les AGIV ont débuté leur formation le 28 août 2017. Durant trois mois, ils ont suivi une formation intense à la fois militaire et professionnelle. Ils ont acquis les savoirs et compétences indispensables pour assurer sereinement leurs responsabilités dans leur premier poste.

En cours de formation, ils ont été rejoints par 73 élèves officiers polytechniciens et élèves ingénieurs des études et technique de l’armement qui ont choisi d’effectuer leur formation initiale militaire au sein de la gendarmerie nationale.

Les AGIV rejoindront leurs affectations le 30 novembre prochain au sein d’un groupement de
gendarmerie départementale, d’un état major régional, en administration centrale ou en école. Les X et IETA rejoindront le lieu de leur stage complémentaire d’une durée de 6 mois dès lundi 27 novembre.

Nous leur souhaitons bon vent et réussite dans leurs responsabilités.

Lire le communiqué de presse : 171124_CP GALONS AGIV 76

La 76e promotion d’élèves aspirants de gendarmerie issus du volontariat (AGIV),
d’élèves officiers polytechniciens (X) et ingénieurs des études et techniques de
l’armement porte le nom du Lieutenant de VALDENGUE, dont le biographie a été lue
au cours de la cérémonie du 24 novembre :

Biographie du Lieutenant de VALDENGUE

« Secondo Avogadro de VALDENGUE est né le 26 août 1775 dans la ville deBIELLA, dans le Piémont, alors province du royaume de Sardaigne.

Jeune homme décrit comme blond et au nez aquilin dans son état des services, ils’engage comme sous-lieutenant à l’âge de 19 ans dans le régiment d’infanterie« Aoste » du roi Victor-Amédée III de Savoie en 1794.

Il est promu lieutenant juste avant le début de la première campagne d’Italie du général Bonaparte en mars 1796. Le Piémont étant devenu une province d’une « république soeur » alliée de la France, il passe dans l’armée française comme capitaine dans la 1re demi-brigade d’infanterie de ligne de l’armée d’Italie le 30 frimaire an VII (décembre 1798).

Il combat alors les armées austro-russes de la 2e coalition sous les ordres du général MOREAU et il est fait prisonnier de guerre à la bataille de Novi (août 1799) par l’ennemi et reste près de deux ans en captivité. Après la création de la 27e légion de gendarmerie nationale à Turin fin 1801, qui préfigure l’annexion du Piémont par la France l’année suivante, il est nommé lieutenant de gendarmerie en germinal an X (avril 1802). Il passe ensuite à la gendarmerie française d’Espagne, créée début 1810 et commandée par le général BUQUET, où il sert au 8e escadron de la 4e légion.

Alors que son unité stationne à Santander à l’été 1811, les insurgés espagnols prennent d’assaut par surprise la ville entre le 11 et 14 août. Le Livre d’Or de la gendarmerie évoque la victoire défensive française par ces mots du général comte DORSENNE, commandant en chef de l’Armée du Nord en Espagne : « la ville nous est conservée par la bravoure et la résolution des gendarmes qui y étaient restés. » Mais les pertes sont lourdes puisqu’un tiers des officiers et de la troupe est tombé au combat. La conduite héroïque du lieutenant de VALDENGUE, tué de plusieurs coups de feu, est soulignée dans ce rapport du conseil d’administration du 8e escadron qui lui rend ainsi hommage :« l’escadron regrettera longtemps la perte d’un officier qui s’est particulièrement distingué dans toutes les affaires et qui joignait à cet avantage toutes les qualités qui caractérisent le militaire parvenu à un haut degré de considération. » N’écoutant que les lois de la guerre, de la valeur et du dévouement le lieutenant deValdengue marcha volontairement en tirailleur pour repousser l’ennemi. Il a été tué au champ d’honneur, laissant dans le désespoir et la détresse une épouse et deux enfants en bas âge. »

Source : EOGN – Bureau communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.