En Seine-Maritime, la gendarmerie présente le palmarès des escroqueries

Petites annonces, héritage improbable, ou numéro de téléphone surtaxé… Les moyens d’escroquer ne manquent pas. La gendarmerie de Seine-Maritime informe sur les plus récurrentes.

Parmi les escroqueries référencées en Seine-Maritime, les paiements par cartes bleues sont souvent référencés. (Photo d'illustration : Sean MacEntee/CC/Flickr)
Parmi les escroqueries les plus pratiquées en Seine-Maritime, les paiements par cartes bleues reviennent régulièrement. (Photo d’illustration © Sean MacEntee/CC/Flickr)

Difficile de ne pas passer une semaine sans recevoir au moins un appel ou un mail dont le but « dissimulé » est de soutirer de l’argent. Tous les moyens sont bons pour coincer de nouvelles victimes, qui peuvent parfois perdre gros. La gendarmerie de Seine-Maritime communique régulièrement sur ces différentes escroqueries, via les réseaux sociaux. Dans une publication sur son compte Facebook, elle a également présenté, vendredi 11 mars 2016, le classement des escroqueries les plus courantes dans le département.

Le top 5 des escroqueries

Pour réaliser ce top 5 des escroqueries les plus courantes en Seine-Maritime, la gendarmerie s’est appuyée sur les plaintes déposées dans les différentes brigades du département. Des chiffres que les services relativisent, « car certaines d’entre elles sont extrêmement difficiles à résoudre ».

7% : les petites annonces

Marché toujours plus important dans le quotidien des consommateurs, les achats en ligne sont très prisés, mais aussi la cible de nombre de fraudeurs, qui multiplient les techniques pour escroquer de potentiels acheteurs. Parmi les recommandations de la gendarmerie, le plus important est d’éviter toute communication de coordonnées bancaires, de prendre directement contact avec le vendeur ou l’acheteur, ou encore de refuser les paiements par mandat cash.

11% : le démarchage à domicile

Les cas de démarchages abusifs à domicile se renouvellent et touchent tout un panel de produits ou de services proposés frauduleusement à des tarifs abusifs. Produits de consommation, réparation de toitures, entretiens d’espaces verts ou encore ramonage sont les principales propositions faites. Parfois à des tarifs très élevés. Parmi les conseils prodigués par les forces de l’ordre, le mieux est de ne pas s’engager trop rapidement, et de demander systématiquement un devis. Les paiements en espèces sont à proscrire.

12% : les chèques volés

Des conseils de base sont à renouveler tels ne pas signer un chèque en blanc.

Fraude 4-1-9 et retraits frauduleux

19% : les escroqueries « à l’avance d’argent » ou 4-1-9

Vous recevez un mail d’un inconnu qui décide, sur son lit de mort, de vous coucher sur son testament, vous promettant ainsi de récolter un héritage qui laisse songeur. Une situation que l’on peut retrouver, certes, dans un scénario hollywoodien, mais qui peut vite virer au cauchemar. La fraude 4-1-9, dont le numéro correspond à un article du code sanctionnant cette fraude, passe essentiellement par courrier électronique.
Outre l’héritage, la diverses variantes sont également visibles telles que la loterie, les offres d’emplois, etc.

21% : les retraits frauduleux

La carte bleue, individuelle et sécurisée, est cependant un moyen de paiement des plus prisés, pour toutes formes d’escroqueries, que ce soit par des vols aux distributeurs automatiques, ou encore des achats en ligne, sur des sites internet non-sécurisés et frauduleux. Il s’agit ici de l’escroquerie la plus couramment référencée dans les plaintes déposées en gendarmerie.

Ces escroqueries ne sont pas les seules à être mises en application pour extorquer de l’argent à des victimes. Parmi les autres opérations frauduleuses, la gendarmerie rappelle ses mises en garde autour de faux sites internet (6% des plaintes), ou encore des appels téléphoniques surtaxés (5%), et autres mails frauduleux (4%)…

Source : Normandie Actu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.