Ecole, gendarmerie, commerçants, les trois points forts de la visite du Premier ministre

L’objet principal de sa visite état de constater que la rentrée scolaire se fasse dans de bonnes conditions. Le Premier ministre Edouard Philippe est ainsi arrivé avec le ministre de l’Education nationale, la ministre des Outre-mer, la ministre des Sports, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire et le secrétaire auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, .dimanche en début de soirée à l’aéroport de Grand Case pour pouvoir assister ce lundi matin 6 novembre à 8 heures à la rentrée des élèves de l’école primaire Clair Saint-Maximim à Quartier d’Orléans.
que la rentée se passe bien était important pour lui, «c’est l’un des éléments de retour à la normale», estime-t-il. Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé que sept cents professeurs, soit 90 % des professeurs de Saint-Martin étaient présents ce matin ainsi qu’entre 90 et 95 % des élèves.
«Il faut fair en sorte que la vie recommence» dans les meilleures conditions, conçoit le Premier ministre qui est conscient qu’il « n’y a rien de normal en ce moment à Saint-Martin». Il l’a répété à  plusieurs reprises lors de son déplacement.
Aux côtés de la ministre des Sports, Laura Flessel, Edouard Philippe est allé constater les dommages causés par Irma au stade de Quartier d’Orléans qui avait été rénové et inauguré le 11 novembre 2016 lors des célébrations du Saint-Martin Day.
En chemin, il a salué quelques riverains ainsi que les personnels de la Croix Rouge, de l’Eprus, la réserve sanitaire de santé publique de France. Ces derniers lui ont brièvement exposé leur mission à Saint-Martin. Le Premier ministre aussi salué le RSMA de Guadeloupe, les pompiers et les militaires de la sécurité civile.
Le deuxième moment de la visite du Premier ministre était à la brigade de gendarmerie à Quartier d’Orléans où le dispositif de sécurité pendant et après Irma lui a été expliqué. Des gendarmes ont aussi été invités à se présenter et à confier leur ressenti. Edouard Philippe s’est entretenu quelques minutes avec le procureur de Basse-Terre et les deux vice-procureurs de Saint-Martin. Il a ensuite visité l’un des logements de fonction entièrement détruits de la brigade. Meubles et affaires n’avaient pas encore été nettoyés ; il y avait même encore de l’eau dans un tiroir à moitié ouvert.
Puis, la délégation ministérielle s’est rendu en milieu de matinée à Hope Estate. L’ont rejointe le vice-président de la COM en charge du développement économique et la conseillère territoriale en charge de la fiscalité. Edouard Philippe a visité très rapidement quelques boutiques du centre commercial et s’est rendu un peu plus loin dans d’autres entreprises. Sur son passage, il a été interpellé par une riveraine qui lui a fait part de sa colère face à la non avancée des choses depuis Irma, notamment en matière de nettoyage, déblaiement des déchets et avances des indemnités des assurances.
C’est en l’hôtel de la Collectivité que la visite s’est terminée. Edouard Philippe s’est entretenu à huis clos avec le président de la COM puis ont, chacun leur tour, fait un discours. Le Premier ministre a salué brièvement l’association Saint-Martin Uni dont les membres étaient venus en blanc. Il a aussi annoncé que tous les deux mois un membre de son gouvernement viendra sur place constater l’avancée de la reconstruction.
Edouard Philippe a déjeuné à Marigot avant de s’envoler vers Saint-Barthélemy.
Nous allons revenir en détails sur chacun des déclarations et annonces du Premier ministre dans d’autres papiers.

Estelle Gasnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.