Du renfort apprécié par la gendarmerie cet été

Les onze militaires logés sur la commune sont arrivés le 17 juillet. Ils repartiront le 31 août pour rejoindre leur prochaine affectation, à Paris.

Les onze militaires logés sur la commune sont arrivés le 17 juillet. Ils repartiront le 31 août pour rejoindre leur prochaine affectation, à Paris. |

Durant la période estivale, le travail s’intensifie pour les gendarmes avec la venue de nombreux touristes sur la côte. Un escadron mobile venu de Normandie vient seconder les militaires locaux.

Des gendarmes de l’escadron mobile de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) sont affectés dans la commune pour la période estivale, en renfort de la compagnie départementale de gendarmerie de Brest. La présence des onze gendarmes est appréciée, car durant les mois de juillet et août, la côte du pays d’Iroise et du pays des Abers devient une zone touristique avec une population multipliée par trois, voire quatre. De nombreuses festivités comme la Fête du Bruit à Landerneau ou la Foire aux moules à Lannilis, demandent également une sécurité renforcée.

Le Détachement de surveillance et d’intervention (DSI) intervient sur tout le littoral en surveillant les plages et les parkings de Plouzané à Lannilis, en passant par Plougonvelin, Plouguerneau, Portsall et Guissény. La nuit, le secteur s’élargit sur l’ensemble des communes de la compagnie de Brest.

« Leur mission principale est le maintien et le rétablissement de l’ordre. Elle est axée sur la surveillance et l’intervention, tandis que la partie judiciaire est confiée aux gendarmes locaux », précise Yves Oswald, capitaine de la compagnie départementale de gendarmerie de Brest. Le DSI intervient également dans le cadre de l’opération Tranquillité Vacances (OTV), afin de prévenir les cambriolages dans les résidences et les commerces. Ils repartiront le 31 août pour rejoindre leur prochaine affectation, à Paris.

Surveillance des résidences non occupées

Cette année encore, pour prévenir les cambriolages, l’OTV est reconduite par la compagnie de gendarmerie de Brest. Les résidences non occupées peuvent faire l’objet d’une surveillance par les gendarmes.

L’occasion de rappeler également aux citoyens les mesures de protection à prendre avant leur départ : verrouiller portes et fenêtres, ne pas inscrire son nom et son adresse sur le trousseau de clés et ne pas le laisser dans la boîte aux lettres, ne pas garder chez soi d’importantes sommes d’argent, mettre en lieu sûr les objets de valeur et laisser une apparence habituelle à l’habitation en demandant à une personne de l’entourage d’ouvrir et fermer les volets chaque jour et de relever le courrier.

Dispositif gratuit, se présenter à la brigade de gendarmerie après avoir imprimé le formulaire de demande de surveillance sur www.gendarmerie.interieur.gouv.fr (rubrique nos conseils pour les particuliers, me protéger au quotidien).

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.