Drôme : trois gendarmes blessés, le forcené tué

Le centre du village de Tersanne bouclé mardi matin
Le centre du village de Tersanne bouclé mardi matin © Radio France – Tommy Cattaneo

Un forcené a tiré à deux reprises sur les gendarmes dans la nuit de lundi à mardi à Tersanne, une petite commune du Nord Drôme. Il a été abattu au petit matin. Cette affaire n’a aucun lien avec un acte terroriste. Le déséquilibré s’est revendiqué d’un gang.

Un peu avant minuit, le forcené appelle la gendarmerie : “il y a deux individus suspects qui rôdent avec des lampes torches“. Il s’agit en fait d’un guet-apens. A l’arrivée de la patrouille au centre du village du Nord Drôme, l’homme tire sur la voiture des deux gendarmes. Les deux militaires sont touchés au visage, légèrement, essentiellement par des morceaux de verre d’une vitre latérale qui vole en éclats. Ils sont pris en charge à l’hôpital local de Saint-Vallier.

Droit sur les gendarmes en tirant

Un périmètre de sécurité est établi. L’unité d’intervention spécialisée d’Orange, le PI2G, arrive. Tentative de négociation toute la nuit. L’homme dit qu’il n’aime pas les forces de l’ordre et qu’au lever du jour, il tuera des gendarmes. Il se revendique du gang ultra-violent né en Amérique latine MS-13. Aux premières lueurs du jour, vers 5 heures du matin, l’homme se dirige effectivement vers les gendarmes en leur tirant dessus. C’est là qu’un troisième militaire est légèrement blessé atteint par des plombs au visage. Les forces de l’ordre ripostent. L’homme est abattu.

Cet homme de 23 ans était un habitant du village de Tersanne.

Tersanne, dans le nord de la Drôme - Radio France
Tersanne, dans le nord de la Drôme © Radio France – Denis Souilla
Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *