Disparition de Lucas Tronche : quelles sont les hypothèses possibles après la découverte d’ossements dans le Gard ?

Disparition de Lucas Tronche : quelles sont les hypothèses possibles après la découverte d’ossements dans le Gard ? /Vià Occitanie

Que s’est-il passé le jour de la disparition de Lucas Tronche ? Si les ossements s’avèrent être ceux de l’adolescent, l’enquête pourrait enfin répondre à six ans de questionnement.

Jeudi 24 juin, des ossements, ainsi qu’un sac à dos et des vêtements ont été retrouvés à 1 km du domicile de Lucas Tronche disparu en 2015, dans une zone escarpée. Pour se rendre jusqu’à cette falaise du Pain-de-sucre, vertigineuse et fortement végétalisée, il faut emprunter trois petits chemins goudronnés qui serpentent au milieu des vignes et des parcelles en culture.

A lire aussi : Disparition de Lucas Tronche : l’émouvant message des parents de l’adolescent après la découverte de nouveaux éléments

Si l’examen médico-légal pourra confirmer ou infirmer qu’il s’agit bien de Lucas Tronche, le lieu où ont été découverts les ossements réduit les hypothèses de sa disparition.  Les enquêteurs privilégient la thèse dans un premier temps d’une fugue et d’un souhait de tomber dans l’oubli. Le jour de sa disparition, Lucas avait pris le vieux sac à dos qui lui sert pour les balades et était sorti de la maison sans ses économies, sans vêtements de rechange, et en laissant son chargeur de téléphone, qu’il avait éteint 5 minutes plus tard.

A lire aussi : Disparition de Lucas Tronche dans le Gard : ce que l’on sait sur les nouveaux éléments de l’enquête

L’hypothèse d’un kidnapping écartée

Du fait de la proximité entre le lieu du domicile et la découverte des os, l’hypothèse d’un kidnapping semble écartée. Interpol avait exclu également la piste d’une filière du djihad.

Une chute mortelle ? 

Pourrait-il s’agir d’une chute accidentelle ? S’il est difficile pour les enquêteurs de déterminer les circonstances exactes du décès, une chute mortelle est un des scénarios étudiés. Cette falaise est « accessible par des sentiers de chasseurs. Par contre, c’est une falaise d’environ 60 mètres de haut, à pic, et il était impossible, sans descente en rappel de pouvoir accéder aux lieux où ont été découverts les objets », a expliqué à France Info, le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel. 

Un suicide ? 

L’adolescent se serait-il suicidé ? C’est une des hypothèses de l’enquête qui ne met aucun postulat de côté bien qu’il soit décrit par ses proches comme un jeune homme équilibré », « épanoui », « heureux », « gentil » et « serviable », ne voulant pas décevoir, aimant les animaux et la nature. 

La rencontre avec une personne tierce ? 

« Nous n’avons pas d’éléments qui nous permettent de dire s’il s’agit d’une chute accidentelle, d’un geste suicidaire ou, si c’est bien Lucas Tronche, si ce jeune homme a rencontré une tierce personneet qu’éventuellement, il ait pu être poussé dans le vide. Nous restons sur toutes les hypothèses de travail », détaille le procureur Eric Maurel. Rappelons que Nordahl Lelandais avait été interrogé sur l’affaire.

De nombreuses questions restent en suspens, notamment le sac de piscine resté chez lui alors qu’il devait partir rejoindre son frère. « Nous aurons beaucoup de mal à déterminer ce qui s’est passé » a déclaré le procureur, ce 25 juin. 

A lire aussi : Disparition de Lucas Tronche : des ossements et un sac semblable au sien découverts dans le Gard

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.