Deux Romorantinais tués un troisième dans un état grave

Les secours ont procédé à la désincarcération des trois jeunes sous une pluie battante. Le conducteur était alors déjà décédé. - Les secours ont procédé à la désincarcération des trois jeunes sous une pluie battante. Le conducteur était alors déjà décédé.

Les secours ont procédé à la désincarcération des trois jeunes sous une pluie battante. Le conducteur était alors déjà décédé.

Gièvres. Leur voiture est entrée en collision avec un camion vendredi soir. Le conducteur de 22 ans et sa passagère de 19 ans sont décédés.

Ils étaient cousins, séparés par un peu moins de deux années d’écart. Vendredi soir, à 22 heures, leur voiture, où avait également pris place la compagne du plus jeune des deux, a violemment percuté le poids lourd qui les précédait, peu après la base aérienne de Pruniers-en-Sologne, sur la D 724, à hauteur de Gièvres.

Le trio de Romorantinais roulait alors en direction de Selles-sur-Cher, tout comme le camion benne immatriculé dans l’Indre sous lequel leur Opel est allée s’encastrer.
Lionel Pouradier, 22 ans, ancien élève au CFA de Blois, est décédé sur le coup dans le siège du conducteur. Grièvement blessée, sa passagère arrière a été immédiatement transportée au centre hospitalier de Romorantin. Elle s’y est éteinte dans la nuit de vendredi à samedi, des suites de ses blessures. Marie Perain avait 19 ans.

Un choc très violent

A l’avant, côté passager, son compagnon, âgé de 20 ans, a été évacué vers l’hôpital de Blois dans un état grave. Conscient lorsque les secours l’ont désincarcéré, sous une pluie battante, l’état du jeune homme était encore jugé préoccupant hier matin.
Très choqué, le conducteur du camion a été pris en charge par les secours, puis entendu par la gendarmerie samedi. Selon les éléments recueillis par les enquêteurs, les trois jeunes gens disposaient d’une adresse à Romorantin – mais n’y habitaient peut-être plus – dont certaines dans le quartier du Bourgeau, récemment victime d’inondations.
Les circonstances de l’accident devront encore être établies. D’importants moyens de secours ont immédiatement été déployés. Les pompiers du centre de secours de Romorantin, de Gièvres, Selles-sur-Cher et Mennetou, placés sous les ordres du commandant Cousin, chef de colonne de Blois, mais aussi deux véhicules du Smur.
La communauté de brigades de Selles-sur-Cher et la gendarmerie de Mennetou, ainsi que le peloton motorisé de Saint-Romain, étaient également sur zone, en présence du capitaine Christophe Guertin, l’officier de permanence sur la compagnie de gendarmerie de Romorantin. Le maire de Gièvres, Robert Mougne, s’est lui aussi rendu sur les lieux du drame. La D724 a été fermée à la circulation une partie de la nuit.

Laurence Texier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.