Décès de Michel Georget, un biologiste qui avait tout compris sur les vaccins

Une page en forme d’hommage à Michel Georget qui avait été amené à s’intéresser aux vaccins suite à l’incitation du médecin auquel il amenait sa petite fille pour une injection qui l’a dissuader d’y procéder et l’a invité vu sa formation à faire des recherches sur le sujet. (Cette explication je l’ai entendue de la bouche même de Michel Georget il y a sûrement plus de vingt ans alors que j’adhérais à une association anti-vax présidée par le Dr Vercoutère persécuté par l’ordre des médecins et lui aussi décédé).

Le lien a été donné dans un commentaire de Gabrielle de l’article grosse divulgation d’un médecin repenti. Il m’a semblé utile de le mettre plus en avant pour l’ensemble de nos lecteurs qui n’ouvrent pas forcément tous les liens proposés.

Nous venons d’apprendre avec une grande tristesse le décès de notre ami Michel Georget, un grand homme, scientifique rigoureux et exigeant, dont les ouvrages « Vaccinations: les vérités indésirables » et « L’apport des vaccinations à la santé publique: la réalité derrière le mythe » ont donné des clefs de compréhension à des milliers de lecteurs, y compris bien sûr à certains médecins, bien conscients de la pauvreté de leur « formation » sur les vaccins, des produits en mesure de faire basculer à jamais certaines personnes dans la maladie et ce, au prix d’une efficacité discutable, en tout cas loin d’être aussi flamboyante que ce que l’establishment tente désespérément de nous faire croire.

Entre croire ou savoir, Michel avait incontestablement fait le choix de la seconde option, considérant que la vaccination est un thème beaucoup trop important pour ne pas faire l’effort de s’y pencher sérieusement. Merci Michel pour tous les milliers d’heures inlassablement passées à enquêter sur cet immense scandale médico-scientifique, dont Isabelle Adjani a eu la lucidité de dire » C’est un crime contre l’immunité qui, probablement, dans les 20, 30, 40, 50 prochaines années sera/serait appelé un crime contre l’humanité. »

« Les vaccinations en question »: synthèse du colloque au Parlement Européen en 2002, sous la direction de Paul Lannoye, Ed. Frison-Roche (Michel Georget avait participé).

Notice rédigée par la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations:

Né en 1934, Michel Georget a fait ses études universitaires à la Faculté des Sciences de Poitiers. Agrégé en Sciences naturelles, il a enseigné la biologie dans les classes préparatoires aux grandes écoles, au lycée Descartes de Tours. Il a présidé la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations en 1992-1993. Retraité en 1994, il a consacré les années suivantes à écrire deux ouvrages précieux et accessibles au grand public :

«Vaccinations, les vérités indésirables » (trois éditions depuis 2007, dont la dernière début 2018), préfacé par le Professeur CORNILLOT (décédé début 2018). «L’apport des vaccinations à la santé publique, la réalité derrière le mythe » (2014).

Jusqu’à l’an passé, il a donné des conférences et a participé à des entretiens pour contester la généralisation des vaccins. Il a également soutenu jusqu’au bout EFVV, l’AIMSIB et de nombreuses actions pour la liberté en matière vaccinale.

Une grande perte…

Ci-dessous, voici quelques vidéos de Michel Georget, des vidéos de salut public:

Source : Initiative citoyenne

Répondre à eric Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.