Décapitation de Samuel Paty et hommage national à 19h30 : pas de vague ! Le grand bal des hypocrites en marche !

samuel-paty-attentat-police-gendarmerie-douanes-terrorisme-securite-syndicats-de-police

Suite à son cours sur la laïcité, la principale du collège de Samuel Paty aurait invité l’enseignant à s’excuser devant sa classe tandis que de son côté, l’inspecteur d’Académie aurait réprimandé le prof, lui rappelant les « règles de neutralité et de laïcité »..

Alors que beaucoup de Français affirment que l’on refuse de recueillir leurs plaintes, les parents d’élèves islamistes ont été reçus avec le tapis rouge pour déposer plainte contre Samuel Paty pour diffusion d’images pédopornographiques..

Lorsqu’il avait encore sa tête, ce malheureux enseignant s’est retrouvé tout seul face au rouleau compresseur de l’Administration. Il s’agit bien du même rouleau compresseur qui pousse tant de nos collègues chaque année au suicide..

Seul face à l’Education Nationale. Seul face aux parents d’élèves islamistes. Seul face à l’enquête judiciaire.. Samuel Paty a vécu l’enfer jusqu’à se faire décapiter en sortant de son lieu de travail après avoir été vendu par des élèves contre quelques euros..

Vivant, Samuel Paty dérangeait, il faisait des vagues. Mais décapité, l’enseignant devient sympathique et nos bons politiciens veulent bien lui rendre un hommage national..

On nous prend vraiment pour des cons..

En juin dernier, des Tchétchènes avaient attaqué des maghrébins à Dijon. Scandale médiatique et réactions indignées de nos politiciens qui avaient promis de montrer les muscles. Bilan ? Quelques mois plus tard, un Tchétchène décapite tranquillement un prof en pleine rue..

La France est devenue un paillasson sur lequel délinquants, criminels et islamistes s’essuient les pieds en toute impunité.

Selon le président Macron, les Islamistes ne passeront pas.. Regrettable que le Chef de l’Etat ne se rende pas compte que les terroristes ont déjà remporté la guerre depuis bien longtemps. Pour preuve : une majorité d’enseignants déclarent s’autocensurer, comme d’ailleurs beaucoup de policiers, de gendarmes ou de douaniers qui préfèrent parfois laisser couler pour éviter d’être traités de racistes ou d’islamophobes et de se retrouver mis en cause par leur administration..

Impunité totale pour les islamistes et tolérance zéro pour les braves gens qui dépassent la vitesse autorisée de 1 km/h sur autoroute ou qui ne sont pas confinés à 21h02.. Pauvre France..

Notre syndicat France Police – Policiers en colère apporte son soutien sans faille à l’ensemble des soignants, enseignants et autres fonctionnaires broyés par leur administration comme le sont tant de nos collègues policiers, gendarmes et douaniers.

On ne lâche rien ! Force et honneur !

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.