De l’inconscience du Team Pelosi

Si nous avions peur aux abords de la période estivale de nous ennuyer, le déluge d’événements majeurs depuis un mois nous tranquillise. Il nous assure un été chaud et passionnant. Privés de balades forestières à cause des incendies, non pas dus au réchauffement climatique, mais bien aux éternels incendiaires et autres pompiers addicts au feu, le flux d’informations compense notre déplaisir de ne pas communier avec la nature. Nous ne reviendrons pas sur la chronologie des marqueurs majeurs qui ont rempli Juillet (reportez vous à notre publication précédente).

A ce jour, la focalisation générale sur l’Ukraine change de prisme. C’est le cas Pelosi qui accapare toutes les attentions. La Chine est vent debout contre son voyage à Taïwan. Elle n’accepte pas l’ingérence et les provocations des USA dans son périmètre de sécurité. Va-t-il y avoir une nouvelle baie des cochons ? L’ONU adhère à la politique d’« Une seule Chine ». Évidemment, la Russie, l’Iran et le clan des Brics soutiennent cette vision des choses. En considérant les prises de position diplomatiques de par le monde, l’alcoolique Pelosi (qui par ailleurs n’a rien à envier à Boris Eltsine pour l’incompétence et le comportement burlesque) aurait dû prendre en compte des considérations géo-politiques plus pragmatiques et surtout plus conscientes des réalités de terrain tant économique, militaire et stratégique. Le secteur de la dominance industrielle, énergétique, technologique, ect, que le binôme Russie/Chine tient dans ses mains devrait calmer les velléités impériales de l’état profond anglo-américains incarnées par elle.

Qui est ce personnage  richissime avec des postions anti-religieuses notoires ? Le wokisme n’a pas de secret pour elle, et elle fait parti des mineurs qui creusent les souterrains pour faire passer en fraude les magouilles. Est-ce une Van der Layen sauce yankee flambée au whisky ? Ces deux jupons, qui ont connue de meilleurs jours émoustillants, sont plus cousines et complices que fines analystes. Elles servent la cause comme de bonnes cantinières de hussards qu’elles sont. Elles ne se rendent pas comptes que toutes les décisions qu’elles prennent aggravent encore plus la situation de perte d’influence politique et de dynamisme économique. Ce ne sont que des pétroleuses improductives, immatures, aux contours suicidaires.

La toute dernière provocation de cette représentante démocrate envers la Chine est très significative. Elle est dans le désespoir de sa caste qui voit son Imperium disparaître au profit des Brics. Elle est dans un long périple Homérique pour essayer de retrouver sa superbe dictatoriale d’antan. Elle essaie de faire adhérer de nouveaux ilotes trop faibles pour faire face et de renforcer quelques vieilles alliances où la corruption fut et reste le ciment.

Comme le dit un commentaire avisé « Merci à la grand-mère d’avoir enfoncé le dernier clou dans le couvercle du monde unipolaire, montrant que les USA ne comprennent pas que la Russie et la Chine sont la locomotive scientifique et économique de la planète ». La Chine montre les muscles, mais n’est-ce pas que de l’esbroufe ? Certains parient qu’elle va reculer à cause de ses 30 années d’interpénétration avec le monde capitalo-occidental. Certaines forces brident la Chine de l’intérieur. Dans cette optique, il est fort à parier que d’ici peu, il va y avoir des événements dans ce pays où son émancipation définitive sera l’enjeu. Quoi qu’il en soit, ce tour de manège donne « définitivement à la Russie le statut de leader incontesté du monde alternatif ».

Ce voyage de la dernière chance, qui s’est posé à Taïwan, semble être une tournée d’allégeances d’un vieux maffioso sur le déclin. Les jeunes loups s’émancipent et sont prêts à liquider le vieux parrain. 250 ans de tyrannie anglo-américain nous semble bien long, trop long. Ces 250 ans d’un règne d’impérities doivent s’arrêter là. On doit clôturer ce compte catastrophique pour faillite sociétale.

Signé : WD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.