Covid : le parquet abandonne les charges contre les restaurateurs biarrots

Le procureur de la République de Bayonne a abandonné les poursuites contre les gérants de « la Compagnie des P’tits Poulets » ce mardi 30 novembre en début d’audience. La qualification de « mise en danger d’autrui » retenue n’est pas valable reconnait le ministère publique. La défense demande la relaxe.

Coup de théâtre au Palais de justice de Bayonne. A l’ouverture de l’audience devant le tribunal correctionnel, ce mardi 30 novembre en début d’après-midi, la procureure de la République a abandonné les poursuites publiques contre les gérants du restaurant « la Compagnie des P’tits Poulets » à Biarritz. La représentante du ministère public Amélie Djaoudo explique que la qualification de «mise en danger d’autrui» appliquée au moment des faits n’est pas valable.

La Défense des restaurateurs estime que «le droit est en train de rejoindre la raison». Elle demande, sans surprise, la relaxe de ses clients. Ces derniers sont poursuivis pour avoir, le 1er février 2021, servi une vingtaine de couverts à l’intérieur de l’établissement, installé dans la zone artisanale d’Iraty à Biarritz, au cours d’une journée de mobilisation contre les obligations de fermeture, en pleine période de restrictions sanitaires.
Le procès qui devait initialement se tenir le 4 mars dernier avait finalement été renvoyé au 30 novembre en raison de « l’enjeu, du contexte et de la portée de la décision » selon les explications alors du président du tribunal. Si l’issue de l’affaire ne fait plus guère de doute, les restaurateurs devront encore attendre deux semaines pour être fixés, le jugement ayant été mis en délibéré au 14 décembre.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.