Covid-19 : la Fédération hospitalière de France demande la vaccination obligatoire pour tous

D’après le président de la FHF, qui porte la voix des hôpitaux publics et des EHPAD, la vaccination obligatoire serait une mesure plus «claire» et plus «efficace» que le passe sanitaire.

Le temps n’est plus à la demi-mesure. Alors que la France est confrontée à une reprise épidémique, en outre-mer mais également en métropole, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), qui porte la voie des hôpitaux publics et des EHPAD, demande au gouvernement de franchir le cap de la vaccination obligatoire pour tous, dans un article du Journal du Dimanche .

Selon le président de la FHF, également maire (LR) de Fontainebleau, le controversé passe sanitaire, qui devrait entrer en vigueur à partir du 9 août, «ne suffira pas à atteindre une vraie immunité collective». Face à «la rapidité inédite de cette quatrième vague», il appelle le gouvernement à assumer «le cap de l’obligation avec volontarisme». Une question qui, selon lui, «était sans doute taboue il y a quelques mois, car on était dans ce passage obligé où la conviction et la pédagogie devaient l’emporter», mais «il est temps d’aller chercher au-delà de l’incitation pour franchir la dernière marche», affirme l’élu. «Chaque jour qui passe voit les antivaccins durcir leur propos ».

Une mesure «simple, claire et efficace», contrairement au passe sanitaire

La vaccination obligatoire, selon lui, est une mesure «simple, claire et efficace, quand la mise en œuvre du passe s’annonce, elle, d’une complexité rare, notamment dans les hôpitaux pour tracer une frontière entre les patients pour lesquels il sera demandé à l’entrée, et les autres». Effectivement, le passe sanitaire, s’il reçoit l’aval du Conseil constitutionnel, entrera en vigueur à compter du 9 août, suivant les annonces gouvernementales. Si les sages ne retoquent pas certains points de la loi, les visiteurs et patients devront présenter ce passe pour se rendre dans un hôpital ou un Ehpad, sauf urgences médicales.

Alors que plusieurs pays occidentaux ont choisi la vaccination obligatoire pour les soignants, comme l’Italie fin mai et la Grèce mi-juillet, Frédéric Valletoux souhaiterait que la France sorte de son approche «trop individualiste» et devienne «un pays pionnier (qui) enclenche un mouvement mondial en faveur de la vaccination obligatoire».

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron envisageait cette hypothèse dans son allocution : «En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire de tous les Français», avait admis le président de la République. À la suite de la déclaration présidentielle, le 16 juillet dernier la Haute autorité de santé avait enjoint à ouvrir le débat et à «mener une réflexion sur le sujet».

Source : Le Figaro

Vaccinés, non vaccinés : même contagiosité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.