Covid-19 : la députée LREM de Haute-Vienne Marie-Ange Magne votera contre le pass vaccinal

Alors que les députés examinent ce lundi le projet de loi sur l’instauration du pass vaccinal à partir du 15 janvier, la députée LREM de Haute-Vienne Marie-Ange Magne a annoncé ce matin sur France Bleu Limousin qu’elle votera contre le texte, s’interrogeant sur la « proportionnalité de la mesure ».

Alors que les députés examinent ce lundi le projet de loi sur l’instauration du pass vaccinal à partir du 15 janvier, la députée LREM de la troisième circonscription de Haute-Vienne Marie-Ange Magne a annoncé ce matin sur France Bleu Limousin qu’elle votera contre le texte, s’interrogeant notamment sur la « proportionnalité de la mesure« .

Interrogée sur la nécessité de ce texte qui va transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, Marie-Ange Magne a déclaré qu’elle n’en était « pas certaine« , rappelant qu’elle avait, en octobre dernier, voté contre la prolongation du pass sanitaire jusqu’à l’été prochain, et donc « je voterai contre le pass vaccinal, en cohérence avec mon vote précédent et pour des raisons juridiques assez évidentes », a-t-elle précisé. 

Je pointais à l’automne dernier un risque d’accoutumance à la restriction de nos libertés, je pense qu’on y est – La députée LREM de Haute-Vienne Marie-Ange Magne

« Je pointais à l’automne dernier un risque d’accoutumance à la restriction de nos libertés, je pense qu’on y est, l’exceptionnel devient aujourd’hui la norme, on acte une rupture d’égalité entre nos concitoyens avec des mesures qui s’inscrivent dans la durée, et qui vont chaque jour de plus en plus loin » a dit la députée de la troisième circonscription de Haute-Vienne. « Je m’interroge sur la proportionnalité de ces mesures en regard de l’évolution épidémique, j’ai quelques questionnements » a précisé Marie-Ange Magne, ajoutant qu’un vote contre sa propre majorité n’est « pas forcément ce qu’il y a de plus facile à faire, l’enjeu est de rester loyale envers mon groupe politique, et en même temps d’être fidèle à mes convictions« .

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.