Corrèze : Il n’aurait pas dû mimer un tir en direction d’un gendarme faisant son footing

Un individu âgé de 52 ans, originaire du Cantal, a été placé en garde à vue ce vendredi pour menaces de mort. Le même jour, l’homme avait menacé un gendarme en civil et en plein footing à Bort-les-Orgues.

Vendredi, un gendarme en repos a été menacé par le passager d’une voiture alors qu’il effectuait son footing. L’homme de 52 ans a baissé sa vitre en mimant un pistolet avec ses mains en direction du militaire.

Trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende

Le gendarme a eu le réflexe de relever la plaque d’immatriculation du véhicule. Ce qui permettra d’interpeller l’individu dans la foulée par une patrouille de gendarmerie.

Placé en garde à vue, ce dernier a reçu une convocation devant le tribunal afin d’expliquer son geste. Bien connu de la justice il a été poursuivi pour « menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Selon l’article 433-3 du Code pénal, il encourt trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende rapporte le journal France Bleu.

Source : Actu Pénitentiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.