Coronavirus : 3 mois de tolérance pour le contrôle technique – OFFICIEL

controle-technique-750x410Après avoir tergiversé, le gouvernement a semble-t-il accepté de prolonger la validité des contrôles techniques de 3 mois pour les véhicules particuliers.

Après une semaine de flou, le gouvernement a tranché. Les centres de contrôle technique demeurent ouverts, mais une tolérance de 3 mois sur les dates de visites et de contre-visites sera appliquée pour les voitures et utilitaires légers, ont annoncé hier soir la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, et le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

L’arrêté actant ces reports sera publié mardi au Journal Officiel. Le gouvernement justifie ce texte « afin de concilier les enjeux de sécurité et les besoins de circulation pour assurer la continuité des services essentiels et de la vie économique ».

Le communiqué précise par ailleurs que « compte tenu des enjeux majeurs de sécurité, le contrôle technique des poids lourds et des véhicules employés au transport en commun de personnes doit continuer. Toutefois une tolérance de quinze jours est accordée pour les délais du contrôle technique de ces véhicules lourds ».

La liste des centres de contrôle technique ouverts est régulièrement mise à jour sur le site de Bison Futé.

Situation ubuesque jusqu’ici

« Nous n’avons actuellement clairement pas les moyens de protéger les salariés de nos centres de contrôle technique affiliés, ni les automobilistes pour lutter contre la propagation du virus : pas de gants, pas de gel et nous devons contrôler des véhicules potentiellement contaminés ! ».

La lettre ouverte adressée vendredi dernier par Karine Bonnet, directrice générale de Dekra France – l’une des principales enseignes de contrôle technique dans l’Hexagone – avait le mérite de la clarté.

=> Coronavirus, confinement et votre voiture : tout ce qu’il faut savoir

Le courrier, adressé à Olivier Véran, ministre de la Santé, demandait au gouvernement : « la suspension des agréments centre et contrôleur pendant la période de confinement et en officialisant le report des dates de contrôle technique et de contre-visite de 40 jours ». En Italie, en Belgique et en Espagne, des mesures de ce type avaient déjà été prises. Outre-Quiévrain, les délais ont ainsi été rallongés de 6 mois. En France, c’est le ministère de la Transition écologique et solidaire qui possède la tutelle sur les centres de contrôle technique.

=> Peut-on être plusieurs dans une voiture ?

=> Oui, vous pouvez rouler en voiture

=> Imprimer l’attestation de circulation

=> Faut-il craindre la pénurie d’essence ?

Car jusqu’à ce mardi, il était illégal de circuler avec un véhicule dépassant la date limite, même si la période expirait ces derniers jours en régime de limitation des déplacements.

Cependant, la porte-parole du ministère de l’Intérieur indiquait à franceinfo la semaine dernière que les automobilistes pouvaient se rendre à leur contrôle technique s’ils approchent de la date limite. Dans ce cas, il convient de se munir d’une attestation pour un déplacement de « première nécessité« . Si toutefois le rendez-vous pouvait être repoussé, il était fortement conseillé de le faire !

Vous comprenez ? Nous non plus.

Surtout, ceci pouvait poser des problèmes à des conducteurs·rices de véhicules d’urgence ou à des citoyens·nes contraints se déplacer pour un motif valable. Un défaut de contrôle technique est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros – pouvant être minorée à 90 euros en cas de paiement sous 3 jours.

« Les statistiques d’ouverture des centres montrent que plusieurs centaines de centres restent ouverts au public, explique Karine Bonnet, dont l’enseigne regroupe 1 700 sites en France. Nous comprendrions aisément que seuls quelques centres par département soit réquisitionnés afin d’effectuer les contrôles des véhicules de santé et autres véhicules nécessaires pour faire appliquer les directives actuelles (gendarmerie, ambulance, pompier, camions de logistique pour le ravitaillement des commerces d’alimentation……) mais SVP aidez-nous à limiter le trafic dans nos centres ».

« Nous sommes toujours en attente d’instructions de notre ministère de tutelle » concluait la lettre. Ces nouvelles sont désormais arrivées.

Source : Auto Moto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.