Coronavirus : 1.200 réservistes de la gendarmerie mobilisés en renfort en Franche-Comté

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, la gendarmerie nationale annonce le renfort 1.200 réservistes supplémentaires en Franche-Comté. Leur mission : faire respecter le port du masque.

870x489_maxbestof134918

Ces 1.200 réservistes viennent s’ajouter aux “effectifs normaux” de la réserve opérationnelle, déjà mobilisée. © Maxppp – Maxppp
1.200 réservistes supplémentaires de la gendarmerie, répartis au sein de 300 unités, vont être déployés dans les prochains jours sur l’ensemble de la Franche-Comté (Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort), pour des missions de contrôle sur le port du masque et le respect des gestes barrière, a-t-on appris ce jeudi auprès de la région de gendarmerie de Bourgogne Franche-Comté.

“Ces gendarmes de la réserve opérationnelle ont été appelés en renfort des gendarmes d’active pour lutter contre la reprise épidémique” et seront “rassemblés au sein des détachements d’appui territorial, les DAT, des unités exclusivement dédiées à la lutte contre la propagation du virus et à la protection de la population”, précise un communiqué.

Face au relâchement constaté parmi une part de la population (…) les gendarmes vont intensifier et densifier sensiblement les contrôles Covid et si nécessaire constater et sanctionner avec discernement les comportements contribuant à la propagation du virus (gendarmerie nationale)

Une amende de 135 euros

Lors des contrôles, les gendarmes veilleront “au respect du port du masque partout où il est obligatoire, respect de la distanciation sociale dans les espaces publics, et à l’interdiction faite aux bars de nuit de se transformer en discothèque”.

Que risque-t-on si l’on ne respecte pas les gestes barrière, la distanciation physique et le port du masque ? Les contrevenants peuvent se voir infliger une amende de 135 euros (minorée à 90 euros et majorée à 375 euros). En cas de récidive dans les 15 jours, l’amende passe à 1.500 euros.

Ces 1.200 réservistes viennent s’ajouter aux “effectifs normaux” de la réserve opérationnelle, déjà mobilisée, et aux 1.800 personnels d’active de la gendarmerie en Franche-Comté.

Capture d’écran 2020-08-20 à 22.34.01

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *