Contrôle de la gendarmerie renforcé sur l’A84

Lors des contrôles routiers, les gendarmes étaient assistés d'un chien renifleur de stups. Le capitaine Loïc Loupret, commandant les opérations de contrôles. Chaque véhicule a été méticuleusement inspecté.

Lors des contrôles routiers, les gendarmes étaient assistés d’un chien renifleur de stups. Le capitaine Loïc Loupret, commandant les opérations de contrôles. Chaque véhicule a été méticuleusement inspecté. |

Un renforcement des contrôles autoroutiers antiterroristes par la gendarmerie était programmé sur plusieurs grands axes de circulation de la région, notamment sur l’A84 à hauteur de l’air de repos.

Reportage

Opération menée par l’escadron départemental de Sécurité routière

Cette opération a été menée durant une bonne partie de la matinée, lundi, sous les ordres du capitaine Loïc Loupret, commandant adjoint à l’escadron départemental de la Sécurité routière du Calvados. Il était accompagné de vingt-sept gendarmes, des BMA (Brigade motorisée autoroutière) BMO (Brigade motorisée opérationnelle), dans le but de rassurer la population.

Le but de cette opération

Cette opération, conduite conjointement avec la DRIEA (Direction des équipements et de transports du Calvados), consistait à contrôler, notamment, les ensembles routiers, avec un contrôle « plus poussé des documents de transports et type de marchandises transportées, a précisé le capitaine Loupret. Cela concernait également les voitures, les camionnettes, dans le cadre de la manoeuvre antiterroriste ».

Le contrôle portait également sur le trafic de marchandises et contrefaçons, ou encore de stupéfiants avec l’aide d’un chien renifleur.

Quelques grammes de stup saisis

Au cours de cette opération, plusieurs automobilistes ont été contrôlés pour les stupéfiants. Plusieurs dizaines de grammes ont été saisies.

Des réactions positives du côté des automobilistes

De manière générale, les automobilistes interrogés, qui ont fait l’objet de contrôle, se sont montrés compréhensifs. « C’est une bonne chose, je suis pour », commente un commercial de la région.

Un couple, et leur bébé, confiait : « depuis les événements de Paris, nous avons subi de nombreux contrôles, mais cela ne nous dérange pas. Au contraire, il n’y en a pas encore assez, mais néanmoins ? Cela rassure les gens ».

Pour Jean-Pierre et son épouse Michelle : « Je n’ai commis aucune infraction et mon comportement était « normal ». Le gendarme a commencé par contrôler mes papiers et j’ai obtempéré sans discuter. Je trouve cela normal pour la sécurité de tous ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.