Communiqué du procureur général près la cour d’appel de Rennes

bandeau Asso APG

De la rédaction de Profession-Gendarme :

L’opération conduite à Notre Dames des Landes consistait à prêter le concours de la force publique aux expulsions sur le site. Le but a été atteint.  29 objectifs ont été traités dans les délais impartis. Il convient de bien mesurer l’ampleur de la tâche, au regard de l’étendue du terrain et de l’opposition rencontrée sur certains points de la part des zadistes.

Les unités engagées ont dû faire face à une extrême violence d’un certain nombre de zadistes dont le seul objectif était d’en découdre avec les forces de l’ordre.

75 gendarmes ont été blessés à des degrés divers dont une trentaine par coups ou projectiles, 27 par traumatisme sonore et 8 par brûlure ou criblage. Les unités engagées ont parfaitement maîtrisé l’usage de la force tout en atteignant les objectifs fixés.

Contrairement à une rumeur qui a pu circuler dans la presse, aucune consigne n’a été donnée pour ne pas procéder à l’interpellation des fauteurs de troubles.

La preuve en est du communiqué du procureur général près la cour d’appel de Rennes que nous publions ci-dessous :

Capture d’écran 2018-04-18 à 18.18.01Capture d’écran 2018-04-18 à 18.35.48

Source : Communiqué de presse du parquet général de Rennes – Notre-Dame des Landes – 17-04-18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.