Communiqué du Collectif National – UPNI : IMPRESSION FORTE DE FAIBLE IMPRESSION

92045319_2670931789812996_1707156600017387520_o

« Le général de l’armée morte »

Quelle est belle cette image de notre président national déambulant d’état-major en état-major, tel mister America volant au secours d’une population qu’il aura laissée à l’abandon, sourd aux avertissements de ceux, plus éclairés, qui n’ont eu de cesse de tirer le signal d’alarme.

Facile et illusoire d’endosser le manteau virtuel d’un grand chef de guerre contre un ennemi invisible dont la victoire, déjà acquise, aura été de démontrer combien les champions d’un système sans État étaient voués à un échec flagrant.

Car l’ennemi, monsieur le Président, n’est pas extérieur, ou du moins pas seulement, mais il est bien à la place que vous occupez.
Vous, qui n’avez cessé de porter comme valeur absolue des systèmes déstructurant le système de soins, privilégiant le principe de rentabilité, initié par d’autres, certes, mais dont vous êtes aujourd’hui le champion toute catégorie. Vous dont les lieutenants n’ont pas fait autre chose avec les ministères régaliens dont ils avaient la charge.

En langue française, on appelle cela les « faux amis ».

Vous avez beau jeu aujourd’hui de faire la promotion aux applaudissements citoyens alors que dans le même temps l’assistance publique est étouffée sous le joug des règles managériales dont ceux qui vous soutiennent sont les promoteurs et vous le champion.

Facile d’utiliser une sémantique guerrière avec la complicité de porte-voix ineptes et dépourvus de courage propre.

Monsieur le Président, vous commandez une armée exsangue pourvue uniquement de généraux de carnaval, gavés d’avantages et d’honneurs mais tournant le dos à leurs propres troupes.

Mais les troupes, dans quel état sont-elles ? Épuisées à force de se battre contre un amoncellement de règles budgétaires mortifères.
On étrangle le service public et on simule son sauvetage, manœuvre cynique mais fort heureusement visible.
Personne n’est dupe, car on fait ainsi avec tout ce qui de près ou de loin représente un État protecteur de sa population, qui aux yeux de certains ne sont que des clients, des téléspectateurs ou des producteurs.

Des mois de mensonges et de faux-semblants, pour une absence totale d’anticipation et de responsabilités.

Rien, absolument rien, ne permet de croire que la crise que nous traversons ouvrira de nouveaux horizons responsables. Ce n’est pas dans votre logiciel de pensée.

Vous avez fondé votre régime sur le discours vain et le mensonge, c’est votre porte-parole Sibête en personne qui s’en est vanté. Conséquence : le niveau de confiance dans la gouvernance est réduit à néant. Le printemps s’annonce chaud, très chaud, et nous savons que vos généraux, comme d’habitude, prendront soin de se cacher derrière une armée fatiguée et désabusée.
Si au moins vous preniez la peine d’envoyer à leurs chères études les boutefeux qui incendient une société à cran. Mais non, apparemment le chaos semble vous convenir. Oui oui oui !!

Mais quelle chute ?
La grandeur de l’État réduite à des postures de circonstance, alors les vrais guerriers, ceux du quotidien, devront se battre contre les fossoyeurs du service public.

#UPNI #MPC63 #COLLECTIFS #CLIP #CAPIDF
#POLICENATIONALE
#GESTIONDECRISE
#CONDITIONSDETRAVAIL
#CRISEDECONFIANCE

Source : Union Nationale des Policiers Nationaux Indépendants (UPNI)

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.