Clément et Célia, duo cynophile à la gendarmerie

Clément Brédart et Célia : le duo, auparavant en poste dans l'Isère, constitue désormais la seule équipe cynophile auprès de la gendarmerie, en Sarthe.

Clément Brédart et Célia : le duo, auparavant en poste dans l’Isère, constitue désormais la seule équipe cynophile auprès de la gendarmerie, en Sarthe. |

Depuis avril, Clément Brédart est maître-chien à la compagnie de gendarmerie de La Flèche. Avec Célia, berger belge Malinois de 8 ans, il forme la seule équipe cynophile en Sarthe.

Il est près de 11 h, ce vendredi. Clément Brédart, gendarme au Peloton de surveillance et d’intervention de La Flèche (PSIG), ouvre la porte de la cage, placée à l’arrière du véhicule de gendarmerie. Célia, 8 ans, se redresse d’un bond et saute de joie à la vue de sa laisse. « Quand je lui mets son collier de chaîne, elle sait qu’elle va aller travailler. Pour elle, c’est un jeu », explique ce gendarme de 38 ans.

En poste à La Flèche depuis environ un mois, le duo est aujourd’hui l’unique équipe cynophile de la gendarmerie, en Sarthe. Une mission qui ne se limite pas au département. La chienne Malinois et son maître sont aussi appelés à intervenir en Mayenne et dans le Maine-et-Loire.

Un duo depuis sept ans

Une complicité née en 2009. Originaire de Lisieux, dans le Calvados, Clément Brédart a d’abord oeuvré au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de Rennes, puis au PSIG de Grenoble. II y a sept ans, il a postulé pour devenir maître-chien, avant d’être affecté au PSIG de Meylan, en Isère. Une vocation liée à l’enfance, auprès d’un père chasseur et entourée de chiens.

« J’ai réalisé un stage de quatorze semaines au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie, à Gramat, dans le Lot. C’est le seul en France, à préparer à un tel cursus ». En 2014, le gendarme suit une 2e formation, comme « homme d’attaque ». « Le chien apprend à mordre, à neutraliser un individu et à ne le lâcher que si son maître lui en donne l’ordre. »

Le rôle du duo est désormais double. « On intervient en piste et en défense », précise le gendarme. L’équipe peut être mobilisée pour la recherche de malfaiteurs ou en cas de disparitions inquiétantes, concernant par exemple des mineurs en fugue, des personnes atteintes d’Alzheimer, suicidaires ou simplement égarées.

Des patrouilles en ville

Elle peut également être appelée en renfort lors d’une interpellation à domicile. Grâce à ses connaissances, Clément Brédart peut alors faciliter la neutralisation d’éventuels chiens dangereux, présents sur place. « J’ai vécu cette situation il y a quelques jours. La présence d’une équipe cynéphile est précieuse », précise Stéphane Dumont, commandant de la compagnie.

Le duo a réalisé une demi-douzaine d’interventions, depuis son arrivée en Sarthe. Il accomplira aussi bientôt des patrouilles, dans le centre-ville.

Âgée de 8 ans, Célia, dotée d’un matricule et propriété de la gendarmerie, exercera son activité jusqu’à l’âge de 9 ans, où elle pourra prétendre à une retraite méritée. « En 2017, j’aurai un nouveau chien. Mais Célia ne sera pas placée en famille d’accueil. Je passe presque plus de temps avec elle qu’avec ma famille ! Elle finira sa vie à la maison, c’est sûr ! »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.