Château-Gontier. Mickaël consacre ses week-ends à la gendarmerie

Mickaël Bordier (à gauche), lors d’une patrouille avec le gendarme Clément Guillaumet et la maréchal des logis chef Angélique Jeanneau.

Mickaël Bordier (à gauche), lors d’une patrouille avec le gendarme Clément Guillaumet et la maréchal des logis chef Angélique Jeanneau. | OF

Mickaël Bordier, 33 ans, est négociateur immobilier la semaine et gendarme réserviste le week-end. Nous l’avons suivi lors d’une patrouille… qui s’est finie en course-poursuite.

Le temps est maussade, ce samedi après-midi. De longues traînées d’eau dévalent les vitres du fourgon de la gendarmerie. Mais pas assez pour arrêter la patrouille Première à marcher, Pam pour les initiés, de Château-Gontier. C’est elle qui est appelée en premier s’il y a une intervention à effectuer dans le secteur.

Au volant, le gendarme Clément Guillaumet s’engage sur les petits chemins de terre, jette un coup d’œil aux entreprises fermées. À côté de lui, Angélique Jeanneau, maréchal des logis chef, vérifie sur sa tablette l’immatriculation du véhicule laissé sur le bord d’un champ.

Assis à l’arrière, Mickaël Bordier scrute les alentours. Rien ne le différencie de ses deux collègues. L’arme est là, bien accrochée au ceinturon. L’uniforme est le même. Seulement, voilà : le métier de Mickaël Bordier, ce n’est pas gendarme. C’est négociateur immobilier.

« Être réserviste, j’aime bien. Ça me change de mon quotidien. Ça me permet de vivre des choses que je ne suis pas amené à voir dans mon métier », explique-t-il.

Cela fait depuis février 2007 que Mickaël Bordier, qui « habite du côté de Gennes-sur-Glaize », consacre du temps à la gendarmerie. Deux week-ends sur quatre par mois en moyenne, pour être précis.

La gendarmerie, Mickaël Bordier voulait d’abord en faire son métier. Alors assistant d’éducation, il devient réserviste à 24 ans, « pour avoir un pied dans le milieu »

En 2015, après avoir intégré une agence immobilière, il tente le concours pour devenir gendarme. Le résultat est négatif. Mais Mickaël Bordier reste réserviste.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.