Ce bolide traque les chauffards en grand excès de vitesse

Les gendarmes du peloton motorisé de Beaune (21) disposent de deux Mégane III RS de 270 chevaux pour appréhender les automobilistes en grand excès de vitesse sur les autoroutes de Côte d’Or et de Saône-et-Loire. Accrochez vos ceintures.

Grâce à la Mégane III RS, les pilotes de l’équipe rapide d’intervention du peloton autoroutier de Beaune peuvent rattraper les automobilistes flashés à plus de 160km’h, comme ce conducteur originaire de Belgique, pris à 162 km/h sur l’A31, entre Dijon et Beaune.  Photo Adrien WAGNON

Grâce à la Mégane III RS, les pilotes de l’équipe rapide d’intervention du peloton autoroutier de Beaune peuvent rattraper les automobilistes flashés à plus de 160km’h, comme ce conducteur originaire de Belgique, pris à 162 km/h sur l’A31, entre Dijon et Beaune. Photo Adrien WAGNON

Depuis 2004, le gendarme Jean-Luc Courbot sillonne les autoroutes du département et de Côte-d’Or pour traquer les comportements dangereux des automobilistes. Ce Ch’ti de 52 ans fait partie de la prestigieuse Équipe rapide d’intervention du peloton autoroutier de Beaune. Il est l’un des deux pilotes de la fameuse Mégane III RS de la gendarmerie. Un bolide spécialement préparé de 272 chevaux, capable d’atteindre les 100k/h « en moins de cinq secondes » et affichant une vitesse maximale hallucinante de 270 km/h.

Lundi, en début d’après-midi, le gendarme Jean-Luc Courbot part pour une patrouille de quatre heures sur l’A31, entre Beaune et Dijon, en compagnie du gendarme adjoint volontaire Julia, 21 ans. Après quelques hectomètres, il se poste discrètement sur l’aire de repos de Corgoloin et sort le radar…

L’intégralité de cet article est à retrouver en version papier du JSL où en vous rendant en section abonnés.

Adrien Wagnon

Source et Diaporama de 7 photos : Le JSL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.