Cazères. «Où en est la nouvelle gendarmerie ?»

Cazères. «Où en est la nouvelle gendarmerie ?»

Cazères. «Où en est la nouvelle gendarmerie ?»

Un groupe de conseillers municipaux ( Florence Duc, Annie Hurlé, Daniel Firmin, Georges Daubonne, et Jean-Luc Rivière) signe cette lettre qu’elle nous a adressée concernant la délinquance à Cazères: «Comme chaque habitant de la commune, c’est avec joie que nous avons lu un gros titre : Cazères «La délinquance est en baisse». Le commandant de la Communauté de brigades de Gendarmerie (COB) est lui, plus nuancé, il dit : «On observe une stagnation de la délinquance». Les trois brigades de Cazères, le Fousseret et Martres regroupent 20.000 habitants sur 31 communes. Nous souhaitons, que les statistiques soient publiées commune par commune, et non pas globalement. La question qui intéresse les Cazèriens est: Cazères qui représente un quart de la population des trois brigades recense-t-elle plus ou moins du quart de la délinquance ?

 

Le radar pédagogique a été installé lundi, non pas rue du Président Wilson, mais avenue de Labrioulette, juste avant les ateliers municipaux. Nous suggérons d’installer ce radar dont le but est d’être pédagogique, bien avant sur l’avenue de Labrioulette (où l’on roule plus vite) et ou il y a plusieurs lotissements. Là où il est placé Cazères doit avoir le seul radar pédagogique juste 120 m avant une intersection.

 

Le sentiment d’insécurité est lié à la délinquance et au ras le bol face aux incivilités multiples dans les quartiers et lotissements. Un exemple parmi d’autres : les rodéos en voiture à la base agacent boulistes et habitants. L’effectif de gendarmes a augmenté, c’est bien. La nouvelle gendarmerie aurait pu se faire dès 2011. Que de temps perdu !».

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.