carnet départ à la retraite d’un gendarme de la brigade de folschviller

Folschviller: Un ambassadeur de la gendarmerie

Après trente-cinq ans passés au sein de la gendarmerie nationale, le gendarme Grzesitza vient de prendre sa retraite.

Le gendarme Bernard Grzesitza est officiellement à la retraite depuis le 1 er octobre dernier. Une fin de carrière ébrée en compagnie de collègues, amis, proches et relations nouées au fil des ans.  Photo RL Le gendarme Bernard Grzesitza est officiellement à la retraite depuis le 1er octobre dernier. Une fin de carrière ébrée en compagnie de collègues, amis, proches et relations nouées au fil des ans. Photo RL

On l’avait connu plus loquace. Mais à l’occasion de son départ à la retraite, le gendarme Bernard Grzesitza a laissé les autres parler pour lui, ne s’exprimant que pour rappeler à quel point il continuait à croire en « l’être humain ». Mercredi soir, à la salle des Congrès de Saint-Avold, le militaire a célébré la fin de ses 35 années de services au sein de la gendarmerie, entouré par ses collègues, amis et proches. Des relations tissées au fil de ses affectations et de ses missions et dont la carrière s’achève à la brigade de Folschviller, où il était en poste depuis juin 2010. « Votre énergie, votre bonne humeur, votre sens de l’humain, votre volonté de servir, d’être au plus près de la population, sont toutes des belles qualités humaines qui vous caractérisent. Vous avez su être un parfait ambassadeur de la gendarmerie », a rappelé Aymeric Lenoble, commandant de la compagnie de gendarmerie de Forbach.

Le Major Ronald Barth, commandant de la brigade de Folschviller, est quant à lui revenu sur la longue carrière du gendarme Grzesitza – « GRZ pour les intimes ». Après un CAP électromécanicien et un poste aux Houillères du Bassin de Lorraine, Bernard effectue son service militaire au sein de la gendarmerie de février 1980 à février 1981. Il rejoint ensuite l’école de gendarmerie de Chaumont avant d’être muté à l’escadron mobile 1/18 de Strasbourg jusqu’en septembre 1986, date à laquelle il intègre la brigade de Morhange où il restera 15 ans. C’est en 2001 qu’il est affecté à Saint-Avold. Enfin, en juin 2010, il rejoint les rangs de la brigade de Folschviller. En parallèle, il devient président du comité des fêtes de la compagnie de gendarmerie de Forbach. Un rôle qui lui permet, une fois encore, de fédérer autour de lui ses collègues et amis, notamment lors d’un bal annuel. Féru de relations publiques, le retraité était connu aussi bien dans les différentes mairies du territoire, qu’au sein des organismes, associations, des quartiers et même de la Rédaction du Républicain Lorrain où il se plaisait à commenter les articles.

Depuis le 1er octobre, le gendarme Grzesitza est officiellement à la retraite. Pour autant, tous espèrent continuer à le voir fréquenter les couloirs des brigades de la gendarmerie nationale, « pour servir en tant que réserviste ».

Après trente-cinq ans passés au sein de la gendarmerie nationale, le gendarme Bernard Grzesitza, de la brigade de Folschviller, vient de prendre sa retraite, entouré par de nombreux collègues, amis et proches.

Source : Républicain Lorrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.