Cambriolages, prévention et contrôles pour la COB de gendarmerie de Coursan

Même si, c’est sur le littoral que se concentre la grosse activité la gendarmerie n’en oublie pas pour autant l’arrière pays

L’été on se dit toujours que les gros moyens de gendarmerie sont dépêchés sur les plages où se concentrent les touristes, ce qui est certainement vrai, mais il ne faut oublier l’arrière pays et la Communauté de Brigades de Coursan en à fait la preuve jeudi en début d’après midi. En effet 8 femmes et hommes issus des brigades de Coursan et Narbonne placés sous le commandement du capitaine Boumlil, qui dirige la COB de Coursan étaient à l’entrée de Coursan pour un contrôle très visible et impressionnant axé sur les cambriolages principalement mais aussi sur la sécurité routière en général. Juste après le feu de Deviq ,plusieurs véhicules bien visibles , deux gendarmes avec des gilets jaunes a l’avant pour un premier tri , 5 autres sur le point de contrôle et un dernier sécurisant le tout un peu plus loin , ce dispositif présent de 14 h 00 à 15 h 30 a surpris les nombreux automobilistes qui malgré la lourde chaleur empruntaient la départementale. Sur réquisition du procureur, le groupe avait possibilité de fouiller les véhicules car le but premier était de confirmer encore la nette baisse du nombre de cambriolages constatée sur la COB avec des contrôles axées sur les utilitaires qui peuvent contenir des butins mais en même temps sur des contrôles routiers habituels .
Cette deuxième priorité a payée puisque parmi les automobilistes contrôlés un d’entre eux ne possédait pas son permis de conduire et surprise aussi, une fois ramené à la brigade toute proche, les militaires se sont aperçus que en plus il était recherché par la justice, bonne pioche donc et belle prise. Pour les cambriolages la pression est donc maintenue et sera même accentuée avec dès la rentrée la mise en place avec la collaboration de la PM et de la ville à la participation citoyenne , terme gendarmerie pour désigner l’opération des voisins vigilants ce qui n’exclue pas un minimum de prudence quant nt par en vacances comme de tout bien fermer et de le signaler à la PM ou à la brigade.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.