Cambriolages : policiers, gendarmes et citoyens veilleront toute l’année

Policiers et gendarmes sont mobilisés pour l'opération tranquillité vacances./Photo DDM
Policiers et gendarmes sont mobilisés pour l’opération tranquillité vacances./Photo DDM

Un nouveau dispositif citoyen pour prévenir des cambriolages sera mis en place à partir de mi-juillet sur le département. Désormais, l’opération tranquillité vacances se déroulera tout au long de l’année, et plus seulement lors des vacances scolaires.

PUBLICITÉ

La préfecture et les services de gendarmerie et de police, ont dressé, hier, un bilan des cambriolages en Aveyron pour les quatre premiers mois de 2017.

La tendance générale serait à la baisse avec moins de 4,5 % d’atteintes aux biens en 2017 par rapport à 2016. Ensuite, elle constate que les cambriolages dans les commerces et les industries ont baissé de 6 % par rapport à l’année précédente.

En revanche, les cambriolages dans les résidences principales et secondaires, auraient augmenté de 20 % par rapport à l’an passé, passant de 170 à 200 cambriolages signalés. Souvent, «aucun problème de violence n’y est associé», précise le préfet de l’Aveyron, Louis Augier. Pour le colonel Erwan Lefloc’h, commandant de la gendarmerie de l’Aveyron, les zones le plus souvent ciblées se situent principalement dans le sud et l’ouest du département.

Pour remédier à cette hausse des cambriolages chez les particuliers, l’opération tranquillité vacances est mise en place depuis plusieurs années pour la surveillance des domiciles. Celle-ci se déroule désormais tout au long de l’année, et plus seulement lors des vacances scolaires. «Il s’agit d’un service de sécurisation mis en œuvre par la police et la gendarmerie au bénéfice de ceux qui s’absentent pour une certaine durée», précise la préfecture.

Un dispositif pour les vacanciers

Les vacanciers peuvent contacter les services de police et de gendarmerie deux jours avant leur départ pour que des patrouilles s’assurent que tout est en ordre durant leur absence.

Un autre dispositif de «participation citoyenne» pour prévenir des cambriolages devrait être lancé à partir de mi-juillet, sur Millau, Decazeville Olemps et Rodez.

Dans chaque quartier, un référent volontaire deviendra l’intermédiaire entre les habitants d’un quartier, les services de sécurité et le maire de sa commune pour signaler ce qui lui paraîtra «anormal». «Le maire sera le pivot de ce dispositif», précise le procureur de la République, Yves Delpérié. «Il ne s’agirait pas d’un geste de délation, mais surtout de solidarité entre voisins» a tenu à préciser le commissaire divisionnaire de la police nationale, Noël Torres. Le dispositif de collaboration s’inspire de l’association «Voisins vigilants» créée en 2012 pour prévenir des cambriolages.

En France, il a déjà été mis en place dans plusieurs communes. Dans le Haut-Rhin, département pilote du dispositif, l’une des cinq communes d’expérimentation n’avait pas eu de volontaires, les habitants craignant selon le maire, «un climat de délation».

Pour le commandant de la gendarmerie, si les cambriolages augmentent dans les domiciles, c’est lié aussi au «désenclavement du département» qui facilite ces actes de cambriolages. Ce dispositif serait pour eux un bon moyen de «décourager» ces actes. Pour renforcer cette lutte, une cellule anti-cambriolages a été mise en place, visant à recenser tous les vols commis par effraction sur le département. «Le signalement d’un cambriolage, va au-delà de la prévention immédiate. Il permet à nos agents de réaliser une enquête de longue haleine, qui permettra d’élucider une enquête un an après, de retracer le parcours d’un criminel» rappelle le procureur de la République, Yves Delpérié. Récemment, les autorités auraient identifié deux bandes organisées de cambriolage venues de Montpellier, et de Roumanie.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.