Cambriolages en pays d’Aigre: la gendarmerie renforce sa surveillance

Pour faire face à la bande de cambrioleurs qui sévit depuis quelques semaines danslesecteur d’Aigre, la gendarmerie a renforcé son dispositif «Tranquillité vacances».

  • À Aigre, une patrouille supplémentaire a été engagée pour renforcer le dispositif «Tranquillité vacances»
    À Aigre, une patrouille supplémentaire a été engagée pour renforcer le dispositif «Tranquillité vacances» PHOTO/(Phil Messelet)
  • Jérôme Séguy, le directeur de cabinet du préfet, était sur le terrain hier à Aigre 

    16 heures. La voiture de la gendarmerie se gare devant un pavillon au portail grand ouvert dans la campagne d’Aigre. «Un voisin vient tous les jours ouvrir et fermer le portail et les volets, mais les propriétaires ne sont pas là. Ils sont en vacances pour trois semaines et se sont inscrits à l’opération “Tranquillité vacances”, alors on vient régulièrement vérifier que tout va bien», explique l’un des deux militaires.

    Vérification que la porte est bien fermée, que les fenêtres n’ont pas été cassées ou forcées. RAS. Le gendarme attrape un petit récépissé, note le jour et l’heure de passage et le glisse dans la boîte aux lettres. «Comme ça, à leur retour, les propriétaires sauront quand et combien de fois on est passé.»

    Un peu plus loin, la patrouille s’arrête devant un pavillon dont tous les volets sont clos. «Les propriétaires ne nous ont pas donné l’autorisation d’entrer dans la propriété, ils l’ont précisé dans leur demande. Alors on vérifie seulement de loin. Pas de trace de visite. Pas de croix ou de symbole près de l’entrée qui pourrait indiquer un repérage.»

    La vérification est moins poussée mais «rien que le fait qu’une voiture de gendarmerie passe régulièrement dans le quartier suffit souvent à dissuader», explique le colonel Fabrice Tranchant.

    En Charente, le dispositif «Tranquillité vacances» a enregistré 1.300 inscriptions cette année. «Et aucune des maisons surveillées n’a fait l’objet d’un cambriolage», affirme le colonel, qui incite à s’inscrire «même pour une absence de quelques jours, et pas seulement durant l’été».

    Cambriolages en baisse de 4% cette année

    S’il insiste autant, c’est que le secteur d’Aigre a connu une série de cambriolages ces dernières semaines (CL du 6 août). «Pour endiguer ce phénomène, un détachement de trois réservistes supplémentaire a été affecté sur le secteur pour multiplier les patrouilles», explique le colonel Tranchant. Un autre détachement a été placé en renfort dans les secteurs de Barbezieux et de Roumazières.

    La préfecture tient tout de même à rassurer. «Sur les sept premiers mois de l’année, les cambriolages sont en baisse de 4% en Charente par rapport à la même période l’an dernier», calcule Jérôme Séguy, le directeur de cabinet du préfet: 1.087 faits ont été recensés.

    Une hausse modérée a été constatée en zone police: 16 faits supplémentaires, mais une baisse sensible a été enregistrée en zone gendarmerie, avec 58 faits de moins. «De manière générale, les atteintes aux biens (vols de véhicule, dégradations, cambriolages…) ont diminué, ajoute Jérôme Séguy. On dénombrait 200faits de moins ces douze derniers mois que durant les douze derniers mois précédents.»

    Internet, un outil pour les cambrioleurs

    Dans les méthodes de cambriolage, rien de vraiment nouveau sous le soleil. Repérages, effraction, action rapide. «Là où ils se modernisent, c’est qu’ils repèrent de plus en plus les maisons vides en surfant sur Facebook, où beaucoup de gens annoncent fièrement leur départ pour trois semaines de vacances», prévient le directeur de cabinet de la préfecture, Jérôme Séguy.

    «Certains surveillent aussi les avis d’obsèques, se disant que beaucoup de personnes d’un quartier devraient être absentes le temps d’assister à la cérémonie», ajoute le colonel Tranchant.

    Source : Charente Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.